16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 10:09
15e Salon du livre insulaire de Ouessant du 16 au 20 août 201315e Salon du livre insulaire de Ouessant du 16 au 20 août 2013

L’été culturel continue en Bretagne. Rendez-vous incontournable de l’année pour les amoureux des livres et des îles, le Salon du livre insulaire de Ouessant revient pour cette nouvelle édition du 16 au 20 août avec près de 3 000 titres, 60 éditeurs et près de 100 auteurs, insulaires ou inspirés par les îles, autour du thème « L’île de l’île ».

 

En quinze ans, l'association Culture, arts et lettres des îles (Cali), fondée par Isabelle Le Bal, a réussi à créer un Salon unique en France et dans le monde consacré à la littérature des îles, d’ici et d’ailleurs, imaginaires ou réelles.

 

Isabelle Le Bal explique le thème de cette édition  « L’île de l’île ». « Pour des insulaires ou géographes, cela évoque bien sûr les îles secondes. Chaque île peut avoir une île. Cette double insularité se retrouve à Keller pour Ouessant, Inish Mor pour l’Irlande, Spinalonga pour la Crète, Lifou pour la Nouvelle-Calédonie… Parfois, cette île seconde devient prison ou léproserie. D’autres apparaissent comme un paradis ou une ville engloutie. Sous-marines ou dans les cieux, elles abritent des mystères et des personnages qu’on ne rencontre nulle part ailleurs… »

 

L’entrée du Salon est libre et gratuite. Il offre donc l’opportunité plutôt alléchante de passer une journée sur Ouessant pour trouver des livres mais aussi profiter de l’île et de ses paysages. C’est une véritable mise en contexte !

 

Tout le programme du Salon est disponible sur le site de l’association Cali et est notamment composé de l'habituel défilé dans le bourg de Lampaul en costumes traditionnels, de nombreuses conférences dont celle de l'astronaute Jean-François Clervoy sur « l'espace et l'insularité »,  mais aussi de Laure Morali, Alexis Gloaguen, Karin Huet et Anne Bihan, quatre écrivains qui ont profité des résidences d’écrivains dans l'ancien sémaphore du Créac'h sur Ouessant, d'Éric Auphan sur « la Tasmanie, l'île de l'Australie, de Gwen Catala sur la « lecture numérique »…

 

 Pour se rendre sur Ouessant, le plus simple est de faire appel à la compagnie maritime Penn ar Bed qui propose des billets aller-retour à -15% à l'occasion du salon. 

L’été culturel continue en Bretagne. Rendez-vous incontournable de l’année pour les amoureux des livres et des îles, le Salon du livre insulaire de Ouessant revient pour cette nouvelle édition du 16 au 20 août avec près de 3 000 titres, 60 éditeurs et près de 100 auteurs, insulaires ou inspirés par les îles, autour du thème « L’île de l’île ».

En quinze ans, l'association Culture, arts et lettres des îles (Cali), fondée par Isabelle Le Bal, a réussi à créer un Salon unique en France et dans le monde consacré à la littérature des îles, d’ici et d’ailleurs, imaginaires ou réelles.

Isabelle Le Bal explique le thème de cette édition  « L’île de l’île ». « Pour des insulaires ou géographes, cela évoque bien sûr les îles secondes. Chaque île peut avoir une île. Cette double insularité se retrouve à Keller pour Ouessant, Inish Mor pour l’Irlande, Spinalonga pour la Crète, Lifou pour la Nouvelle-Calédonie… Parfois, cette île seconde devient prison ou léproserie. D’autres apparaissent comme un paradis ou une ville engloutie. Sous-marines ou dans les cieux, elles abritent des mystères et des personnages qu’on ne rencontre nulle part ailleurs… »

L’entrée du Salon est libre et gratuite. Il offre donc l’opportunité plutôt alléchante de passer une journée sur Ouessant pour trouver des livres mais aussi profiter de l’île et de ses paysages. C’est une véritable mise en contexte !

Tout le programme du Salon est disponible sur le site de l’association Cali et est notamment composé de l'habituel défilé dans le bourg de Lampaul en costumes traditionnels, de nombreuses conférences dont celle de l'astronaute Jean-François Clervoy sur « l'espace et l'insularité »,  mais aussi de Laure Morali, Alexis Gloaguen, Karin Huet et Anne Bihan, quatre écrivains qui ont profité des résidences d’écrivains dans l'ancien sémaphore du Créac'h sur Ouessant, d'Éric Auphan sur « la Tasmanie, l'île de l'Australie, de Gwen Catala sur la « lecture numérique »…

Pour se rendre sur Ouessant, le plus simple est de faire appel à la compagnie maritime Penn ar Bed qui propose des billets aller-retour à -15% à l'occasion du salon.

Partager cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram