7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 23:11


           Suite au premier Conseil Départemental du Mouvement Démocrate 29, le vendredi 14 novembre 2008, lors duquel une minorité de voix se sont élevées à l'encontre de nos actions, je tiens à réaffirmer ici l'indépendance du mouvement des Jeunes Démocrates du Finistère.

 

Nous avons pour vocation d'être actifs, force de propositions, à l'origine de nombreux événements dans le département, afin de promouvoir nos valeurs et notre orientation politique.

 

Jusqu'à ce jour, nos démarches ont permis de faire vivre et faire connaître à travers une couverture médiatique le MoDem départemental, en apportant une dynamique autre que celle de la campagne pour les élections internes. Notre projet d'envergure "Le Finistère Tour" a été et sera l'occasion de nombreux débats sur des sujets d'actualité, dans différentes villes, avec des intervenants de qualité. Ainsi, nos initiatives ont permis à de nombreux militants de rencontrer et de débattre avec des personnalités du Mouvement Démocrate comme Jean Lassalle, député, Jean-Marie Vanlerenberghe, sénateur ou encore Corinne Lepage, Vice-présidente du MoDem. Prochainement, nous recevrons entre autres Quitterie Delmas, Jean Peyrelevade.

 

De telles initiatives nous sont parfois reprochées… avant d'être reprises, car sur le fond, et c'est ce qui compte, elles permettent d'impulser une vraie dynamique, en rassemblant  militants et sympathisants, en créant un climat de réflexion, de formation, d'écoute.

 

Nous avons également organisé des débats entre les listes candidates à la présidence départementale, moments nécessaires pour que chaque militant détermine son choix, par une meilleure connaissance des projets, ambitions et positionnements des candidats. Les dates de ces débats ne convenaient pas à tout le monde, nous disposions en effet d'un laps de temps très court après avoir attendu, en vain, une mobilisation de la commission électorale compétente pour ce travail.

 

Nul besoin d'autres exemples : nous avons fait vivre le MoDem départemental et nous continuerons à le faire dans le même état d'esprit constructif. Depuis sa création, le MoDem a l'ambition d'amener une nouvelle génération à la politique, une génération qui se reconnaît et s'inscrit dans une politique plus humaniste, créative et initiatrice et c'est dans ce contexte que se dessine notre action.

 

Loin de nous l'idée de nous opposer ou d'entraver la construction du MoDem départemental, nous sommes heureux de voir que des actions et un fonctionnement s'organisent et nous y avons largement pris part. Attachés au respect, que nous souhaitons réciproque, nous sommes aussi déterminés à continuer de travailler librement, c'est tout l'intérêt d'un mouvement de jeunes en politique, à plus forte raison démocrate.

 

Nous formulons donc le vœu que nos prochaines actions soient perçues pour ce qu'elles sont : un atout, une force pour notre mouvement, en collaboration avec l'ensemble des militants.

 

La campagne pour les élections européennes approche et, je tiens à l'affirmer, le mouvement des Jeunes Démocrates du Finistère prendra toute sa place car l'Europe appartient à l'avenir et aux nouvelles générations. Les Jeunes Démocrates seront sur le terrain lors de cette campagne et initieront de nouveaux projets.

David GUILLERM, Président des Jeunes Démocrates du Finistère.

 

Partager cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram