19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 18:37

PARIS (AFP) — Le Mouvement Démocrate (MoDem) a appelé jeudi à "l'annulation" des projets de décrets actuels dans le cadre de la réforme de l'enseignement supérieur, et fait ses contre-propositions pour "une sortie de crise vers le haut".


Selon le MoDem, "la méthode utilisée par la présidence de la République a cristallisé l'ensemble des oppositions. Elle est exactement à l'opposé des conditions nécessaires à une réforme pourtant réclamée par de nombreux responsables universitaires".


"L'autonomie accrue des universités ne doit pas être synonyme de privatisation ou de formation de fiefs régionaux", ajoute dans un communiqué le MoDem, qui préconise le maintien de l'échelon national "pour l'évaluation mais aussi pour certaines décisions stratégiques".


Plutôt que quelque "mille suppressions de postes" prévues pour l'Université en 2009, le MoDem propose un renforcement de "l'encadrement, insuffisant dans de nombreuses disciplines, notamment comparé aux grandes écoles"


Le MoDem propose un "projet de contre-décret", sur l'évaluation des enseignants-chercheurs, suggérant que "le président ne puisse promouvoir, sauf exceptions, que des enseignants-chercheurs évalués positivement par le Conseil National des Universités".


Il propose "de réhabiliter la fonction d'enseignement du personnel universitaire" par la création d'une prime pédagogique attribuée aux enseignants "qui le méritent", "équivalente à celle existant pour les +bons+ chercheurs".

"Il ne s'agit donc plus, selon le MoDem, de pénaliser les +mauvais+ chercheurs, mais de valoriser les bons enseignants".

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Université
commenter cet article

commentaires

       

Recherche

Le Lab Démocrate

Clics


 

Wikio - Top des blogs - Politique 

Classement local