13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 00:44


Nous sommes peut être europhiles au sein du Mouvement Démocrate mais cela ne nous empêche pas d'être euro-critique.

Aujourd'hui j'apprenais que l'Union Européenne avait comme projet de voter pour une directive qui permettra de mélanger du vin rouge avec du vin blanc, cela donnant comme par on ne sait quel effet du rosé (du moins l'appellation).

On nous justifiait que cela été nécessaire pour faire face à la concurrence, etc.

Déçu, c'est sans doute le terme qui m'est venu à l'esprit. Déçu qu'on ne fasse guère attention au patrimoine culturel. Déçu que des eurodéputés préfèrent des vins de mauvaises qualités pour le sacre financier.

Nous pourrons, je le pense, nous interroger de la leçon donnée par la crise économique.

En effet, ne devrions-nous pas parier sur la qualité? Sur des appellations qui seront des références dans le monde?

Cette affaire n'est pas sans me rappeler celles des Camemberts ou encore du Champagne. J'ai le souvenir que l'Europe posa une clause pour que le Champagne soit donné au seul liquide pétillant venant des productions
française et cela pour protéger sa qualité, je demanderai alors pourquoi ne pas faire la même chose avec le rosé européen?

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Europe
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram