23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 09:00



Nicolas Sarkozy serait-il récidiviste? Après avoir réussi à se faire connaître et élire grâce à son thème fétiche de la sécurité et ses actions coup-de-poing, le Président de la République repart en campagne mais cette fois-ci pour le compte des Elections Européennes et des candidats de l’UMP.

 

Cependant, après une montée en puissance de la violence et des confrontations de plus en plus féroces, pouvons-nous encore avoir confiance en des propositions qui priment sur la médiatisation au détriment de résultats profonds et réels ?

 

Lorsque Nicolas Sarkozy arrêta la police de proximité, il fit en effet une grave erreur car celle-ci donnait un visage humain et plus proche du citoyen. La violence engendre la violence et faire de la jeunesse des délinquants en puissance ne peut que les pousser à le devenir !

 

Récemment nous apprenions que la police avait des quotas à respecter pour se faire « récompenser par leurs supérieurs », comment peut-on faire confiance à un système qui semble déjà pourri à la base et qui culpabilise le citoyen innocent ?

 

Bien sûr, l’interdiction des cagoules dans les manifestations semblent logique, mais nous devrions également rechercher la source du problème afin de régler celui-ci sur toute sa longueur et non pas  sur sa surface. La violence résulte d’un mal plus profond et des jeunes intégrés socialement et économiquement n’engendrerait pas tant d’anarchie.

 

Je le répète, le pari sur la jeunesse n’existe pas aujourd’hui en France. Trop souvent les politiques profitent de la peur de la population pour faire passer les jeunes comme des voyous et des délinquants. Ceux qui ont plongé dans ce cercle infernal seront durs à extirper mais c’est empêcher d’y plonger qu’il faudrait réussir.

 

Nous ne pouvons pas avoir confiance en Nicolas Sarkozy lorsqu’il fait ses propositions sécuritaires car nous ne défendons pas l’Etat Big Brother. Nous défendons une société humaniste dans une Europe Humaniste où les problèmes doivent être réglés à la source et où la simple confrontation médiatique à des fins électorales n’a pas lieu d’exister.


Pour information, François Bayrou s'est exprimé sur les propositions de Nicolas Sarkozy lors d'un déplacement à Dijon.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Gouvernement
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram