8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 10:30

La publication de la liste UMP pour les élections européennes dans le Grand Ouest, hier après-midi, annonce un prochain avis de tempête dans la paisible baie de Saint-Brieuc.

Alain Cadec, premier adjoint au maire de Saint-Brieuc sera le numéro 3 de l'équipe UMP menée par l'Angevin Christophe Béchu aux européennes... et il sera l'adversaire de Bruno Joncour, numéro deux de la liste MoDem conduite par Sylvie Goulard! Le maire de Saint-Brieuc, avisé de la chose, par son premier adjoint, quelques heures seulement avant la divulgation de la liste, a du mal à avaler la couleuvre. Il voit dans le choix de l'appareil UMP, «une véritable provocation, une manifestation de plus d'empêcher François Bayrou d'exister». Au-delà de cette considération d'ordre national, le maire de Saint-Brieuc voit aussi dans la démarche personnelle de son premier adjoint, «une certaine forme de trahison». On se souvient qu'il y a deux ans, à l'occasion des législatives, Bruno Joncour avait obtenu l'accord de François Bayrou pour que, dans la circonscription de Saint-Brieuc, le MoDem ne présente pas de candidat face à l'UMP Alain Cadec. Une exception remarquée dans les Côtes-d'Armor et expliquée par Bruno Joncour pour des raisons de «cohérence», à un an des municipales.

Un tournant

La candidature unique d'Alain Cadec n'avait pas empêché la socialiste Danièle Bousquet de conserver son siège. Mais au soir des résultats, on avait vu Bruno Joncour réconforter le candidat battu, l'assurant même de «toute son amitié», et le conforter dans son poste de premier adjoint quelques mois plus tard. Leurs relations ont, en tout cas, pris depuis hier un nouveau tournant. Ce ne sera sans doute pas sans conséquences sur la vie municipale briochine. Le maire et son adjoint sont désormais adversaires dans un scrutin qui donne un certain avantage à Alain Cadec. Au vu des résultats des précédentes élections et du découpage de la circonscription Ouest (elle va de Brest à Poitiers), aujourd'hui, une troisième position sur la liste UMP semble plus favorable qu'une place de numéro 2 sur la liste du MoDem.


Patrick Le Nen, Le Télégramme.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Europe
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram