22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 19:00

Message reçu.

EUROPE – Faut-il préserver son rôle de bouc émissaire ?


C’est la question que semblent encore se poser les deux partis déclarés comme étant les deux grands partis de gouvernement français. Leurs atermoiements pré et durant campagne sont significatifs même s’ils semblent désormais entrer dans le vif du sujet. A leur appui,  une campagne de sondages qui tend à geler la situation mais tous les espoirs sont permis quand on considère le nombre de plus en plus grand de ceux qui les ignorent en ne voulant pas favoriser ce système de démocratie sondagière. De grosses surprises peuvent être attendues le 7 juin.

 


A côté des spécialistes du double langage franco-européen, le modem ne cesse de mener son combat, initié par François Bayrou il y a plusieurs années, pour une Europe sous autorité politique ne pouvant plus se défausser derrière ses fonctionnaires, technocrates de tous poils. Emmené par Marielle de Sarnez et ses équipes régionales qui se structurent et se renforcent chaque jour, le « yes we can » de Obama et le « yes, why not » de l’ump et du ps est remplacé par un « YES WE WANT » énergique du modem. Donc plus de bouc émissaire, mais une Europe où les responsables au parlement deviendront comptables des décisions prises et ne pourront plus jouer le double jeu à 90% comme l’indiquait encore le facteur du NPA aux quatre vérités ce matin à propos des prestations du PS à Strasbourg.

 

A côté de cela, tout le monde s’interroge sur une possible rédemption de notre président, promoteur de la soumission aux financiers en raison de son cursus professionnel, et grand admirateur du modèle américain. On ne peut d’ailleurs considérer comme un total hasard que l’académie des traders qui ont été jouer au casino à la city se trouve à Neuilly. Heureusement pour eux, la France est magnanime et ils peuvent émarger à la solidarité nationale après s’être faits larguer sans ménagements par nos amis de la perfide Albion. .. L’avocat d’affaires s’était, de surcroit,  entouré des meilleurs ordinateurs formatés du marché technocrate tant les développements financiers lui semblaient stupéfiants grâce à la maîtrise de ces techniques modernes. Hélas, cela a foiré.


Ce qui se passe aujourd’hui en Californie chez SWARZIE finira-t-il par convaincre notre président qui a démontré une volonté de donner une ligne politique indépendante des US (mais pas de l’OTAN) à l’Europe ?


Va-t-il en finir avec ses propres atermoiements vis-à-vis des financiers et autres lobbies

qui l’ont aidé à gagner en 2007 ?


Le président du modem n’a cessé de déclarer que son combat contre Sarkozy n’était pas lié à la personne mais à ce dont il était porteur pour l’avenir de notre pays attaché à ses racines tout en promouvant une Europe sur le thème « 
NOUS AVONS BESOIN D’EUROPE » déjà développé par Marielle de Sarnez lors de la précédente campagne européenne.


Il existe cependant une différence entre des personnalités profondément enracinées et donc résistantes aux vents du large, et celles qui se nourrissent plutôt à la sève des arbres soumis aux tempêtes et aux pollutions venues notamment d’outre atlantique.

 

Daniel Gorin, depuis le cap d’Erquy le 20 mai 2009

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Europe
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram