28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 10:09
Les Jeunes Démocrates de la Marne réagissent au communiqué de presse du groupe MoDem au Conseil Régional de Bretagne.

Les producteurs de lait sont inquiets : ils constatent une diminution du prix du lait de 30% sur un an, et ce, sans que cette baisse soit constatée par les consommateurs. Comment expliquer une telle situation ? Qui serait responsable ?

En novembre 2008, les 27 ministres de l'Agriculture de l'UE se sont réunis pour définir la nouvelle donne de la Politique Agricole Commune. Malgré les avertissements des producteurs laitiers européens qui refusent une dérégulation du marché, les ministres ont décidé que les quotas laitiers ne seront plus négociés annuellement mais pour une durée de cinq. Or dans cinq ans, les quotas seront supprimés : toute idée de régulation, toute idée de protection de nos 88.000 producteurs laitiers français sera abandonnée devant l’autel de l’ultralibéralisme déraisonné ! Quel avenir pour la filière laitière française ?

Sans surprise, si rien n’est fait, la suppression programmée des quotas va provoquer la fermeture de milliers de petites exploitations, prônant la qualité et la proximité, qui seront remplacées, sans aucun doute, par de puissants groupes agro-industriels ayant une logique de maximisation du profit. De plus, ces mesures ne règlent en rien la question du « dumping » : la possibilité de vendre un produit à un prix inférieur à son coût de revient. Or, ces subventions à la production mettent également en péril les producteurs africains : ainsi, les producteurs laitiers de Zambie ne parviennent pas à être concurrentiels dans leur propre pays face au lait produit en Europe ! Evidemment, une telle politique favorise l’extrême pauvreté et le sous-développement.

Le ministre de l’agriculture française, tête de liste pour les élections européennes du 7 juin 2009, artisan de ce réaménagement déraisonné de la PAC, dont le slogan électoral est : "quand l'Europe veut, l'Europe peut", agit pour une Europe de la dérégulation, des forts face aux faibles : une Europe qui soumet les peuples au lieu de les protéger ! De cette Europe, nous ne voulons pas. Que proposons-nous ?

Dans son engagement européen n°11, le MoDem affirme que « notre approche ne peut pas être seulement de marché, nous défendrons une politique européenne d’agriculture de qualité qui visera à la fois la sécurité alimentaire de l’Europe, l’exigence environnementale, et le maintien d’un vrai tissu d’exploitations agricoles de taille humaine ».

Déterminés à prouver que « l’Europe est le seul moyen de faire entendre notre voix pour défendre une société capable de lutter contre les dérives de la mondialisation », les Jeunes Démocrates de la Marne soutiennent la liste MoDem conduite par Jean-François KAHN qui défend une Europe humaniste reconnaissant « l’exigence sociale, démocratique et écologique au dessus des règles du marché ».

Emmanuel Molinatti,
Président des Jeunes Démocrates de la Marne

Nicolas Guillon,
Conseiller National des Jeunes Démocrates

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Europe
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram