1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 15:00

PARIS - François Bayrou, qui accuse Nicolas Sarkozy d'"appuyer sur le bouton sécurité" à des fins électorales, a imputé dimanche les arrestations de mineurs survenues récemment à "un climat" propice aux "dérives".

Un enfant de huit ans a été entendu avec son père samedi à la gendarmerie de Courdimanche (Val-d'Oise) pour s'être battu à l'école avec un autre garçon. La mère de l'enfant ayant reçu des coups avait déposé plainte.


Deux garçons de six et dix ans avaient été interpellés par la police à la sortie de l'école le 19 mai à Floirac (Gironde) car ils étaient soupçonnés d'avoir dérobé un vélo.


"J'ai peine à croire que les fonctionnaires de police soient responsables de cela, c'est un climat qu'on est en train de créer qui entraîne un certain nombre de dérives et c'est ce climat-là qui est responsable", a estimé le président du Mouvement Démocrate (MoDem) sur Radio J.


"Il faut que la sécurité soit sereine (...) et qu'on ne se comporte pas face à un enfant de cet âge comme face à un délinquant adolescent ou adulte", a-t-il ajouté.


L'exécutif et l'UMP, parti majoritaire, "ont décidé à nouveau d'appuyer sur le bouton sécurité dont ils croient que les gens sont assez oublieux pour faire repartir la machine à donner des bulletins de vote" lors des élections européennes du 7 juin, a-t-il affirmé.

Sophie Louet

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans France
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram