11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 12:15

EDF a récemment demandé qu’une augmentation de 20% soit effectuée sur le prix de l’électricité en 3 ans. Bien sûr, cette demande a fait monter au créneau tout le gouvernement pour dire que cela ne se ferait pas refusant d’être associé à une telle démarche. Et bien sûr, cette demande, en se justifiant que les prix devraient être 40% plus élevés, est déraisonnable.

 


Je pense que nous pouvons avoir deux positions vis-à-vis de cette demande.

 

Tout d’abord, nous pouvons démonter EDF qui se plaint de l'endettement de son groupe, qui s'élève à 24,5 milliards d’euros. En effet, cette somme n’est pas justifiée par le bas coût de l’électricité en France mais par les diverses achats de EDF au cours de ces dernières années tel que British Energy.

 

De plus, le groupe nous affirme avoir baissé ses investissements en France depuis de nombreuses années car le parc était assez important pour fournir l’électricité nécessaire, et aujourd’hui, les investissements doivent être relancés car le parc nucléaire est vieillissant. Or, où est passé l’argent qui aurait dû servir aux investissements ? Il se trouve certainement dans les nombreuses poches des actionnaires qui ont profité pendant des années d’énormes dividendes d’EDF.

 

Enfin, EDF s’inquiète sûrement de la baisse de son bénéfice net de 40% en 2008 à la « modique » somme de 3.4 milliards d’euros, rien d’étonnant lorsque l’on voit les prix des centrales nucléaires nouvelles générations (EPR).

 

 

La deuxième position serait d’affirmer que EDF a raison car l’électricité et sa fabrication coûtent chers. Ainsi, les énergies renouvelables sont onéreuses car leur productivité est moindre qu’avec le nucléaire ou encore l’énergie produite à partir de pétrole ou de charbon. Mais, l’environnement n’a pas de prix, si ?

 

De la même manière, une augmentation du prix de l’électricité sur le long terme serait bénéfique car cela pousserait les économies d’énergies et la fabrication de matériels moins consommateurs d’électricités comme le premier PC a zéro Watt. De plus, cette augmentation poussera les industriels à s’adapter à un monde où l’énergie sera chère et précieuse.

 

J’affirmerais pour finir que la hausse du prix de l’électricité ne devrait pas profiter qu’à EDF. De nombreux ménages modestes déjà pointés du doigt à cause de la taxe carbone devraient pouvoir recevoir des aides afin de s’adapter de la même manière. Cela pourrait se faire sur le principe d’une taxe sur les revenus d’EDF et des autres producteurs/distributeurs d’électricités.

 

Ne nous illusionnons pas, l’adaptation du monde au développement durable ne se fera pas par les particuliers mais par les industriels qui vendent leurs produits aux particuliers. C’est les industriels que l’Etat devrait obliger à s’adapter et le reste suivra.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans France
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram