13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 10:00


La Bretagne connait depuis de nombreuses années des aléas car elle produit très peu de son électricité. Ainsi, en 2005
l’usine marémotrice de la Rance produisait un peu moins de 60% de la production électrique de la Bretagne, qui ne produit que 5% de l'électricité qu'elle consomme, le reste est importée des régions voisines, principalement d'origine nucléaire.

 

La Bretagne doit avoir une politique forte des énergies et l’enjeu des régionales se trouve peu être là. En effet, pour que la Bretagne gagne en autonomie énergétique, il lui faudra un projet ambitieux.

 

Nous devons coupler les différentes énergies pour que la région atteigne cet enjeu. C’est avec les énergies hydraulique, solaire et éolienne que nous pourrons le réaliser. De plus, la Bretagne est une terre de recherche et d’innovation. Nous devons avoir confiance dans les créateurs bretons tels que pour le projet prometteur d’énergie hydrolienne. Pour ce faire, nous devons permettre le financement de projets ambitieux.

 

La région Bretagne doit permettre le développement d’une véritable industrie des énergies renouvelables qui sera créateur d’emploi pour notre région car se seront les industries de demain.

 

Concernant le projet de centrale à gaz dans le Finistère, ce projet pourrait se réaliser de manière simple et classique mais cela manquerait terriblement d’ambition. Nous devons avoir un projet pour cette centrale. Prenons exemple sur l’Allemagne ou les pays nordiques. Ainsi, dans de nombreuses villes de ces pays, des usines de fabrication de gaz à partir des déchets (ménagers, industriels, agricoles…) ont vu le jour.

 

Je pense que nous pouvons donc dire oui à une centrale à gaz si celle-ci s’instaure dans un projet ambitieux où les ressources de la région seront mises à profit.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans environnement
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram