22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 10:30


Alors que nous fêtons le
40e anniversaire du premier pas de l’Homme sur la Lune et que celle-ci à plus de succès que le Soleil, nous pouvons réfléchir à la perspicacité du retour de l’Homme dans la conquête spatiale.

 

En effet, comme beaucoup le savent sans doute, les Etats-Unis ont relancé sous l’ère Bush la conquête de l’espace avec le projet Constellation tandis que la Chine se veut une grande puissance en affichant des ambitions spatiales.

 

Un enjeu national

 

Outre l’image fantasmatique que la conquête spatiale peut procurer avec les nombreux romans ou films qui l’illustrent, la conquête de notre galaxie puis de notre univers permettrait à nos sociétés de se trouver de nouveaux objectifs.

 

Plus qu’un enjeu prestigieux, c’est un enjeu de civilisation qui peut se jouer là. Tout d’abord car un tel projet marquerait un tournant dans nos sociétés occidentales, tout en permettant de rassembler les peuples pour travailler collectivement et chercher d’autres objectifs que la recherche systématique de profits ou de puissances.

 

De plus, la conquête de la Lune qui se déroula pendant la Guerre Froide eu un autre impact non négligeable. Il permit ainsi de faire de nombreuses découvertes qui couvrent aujourd’hui notre quotidien. Relancer des objectifs spatiaux serait donc un facteur important d’innovation et ceci en dehors d’une période de guerre (qui engendrent habituellement le plus d’innovations).

 

Un enjeu mondial

 

Le plus gros souci de la conquête spatiale est son coût comme toutes les expéditions qui permirent de découvrir de la vieille Europe le reste du Monde. Cependant, le coût ici sera beaucoup plus important car nous défions les lois de la nature telle que l’apesanteur.

 

La réussite de ce projet passe sans aucun doute par une collaboration mondiale et cela est tant mieux. En effet, le travail des nations du monde permettra d’unifier un monde souvent fractionné face à des enjeux nationaux.

 

Le projet à l’échelle de l’Union Européenne serait un formidable évènement qui serait le moyen de relancer une Europe qui mit au monde Ariane ou encore Airbus. La collaboration allant certainement au-delà poserait les bases d’une société unifiée ?

 

Enfin, la relance par l’innovation permettra de faire avancer tout le monde car dans l’espace, la question du développement durable ne se pose pas, elle est obligatoire.

 

Habiterons-nous l’espace ?

 

C’est vrai que la saga Fondation d’Isaac Asimov fit et fait encore aujourd’hui rêver des millions de lecteurs. Ne sommes nous pas sur le point de réaliser ce qui fut imaginé par le célèbre scientifique ?

 

Nous entrons sans aucun doute dans l’ère de la robotique dont les termes ont été inventés par le dit Asimov. Le Japon a d’ailleurs une longueur d’avance sur le reste du monde car là-bas, la science-fiction ne fait pas peur.

 

L’objectif de la conquête de l’espace me semble un formidable projet de société à long terme. Le seul bémol que nous pourrions émettre c’est les précautions à prendre vis-à-vis de la préservation de notre biodiversité car des mondes simplement productivistes seraient bien tristes…

 

 

Partager cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram