27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 14:33
"Cette question des primaires concerne les socialistes, elle ne concerne pas le centre", estime la vice-présidente du MoDem. Le leader d'Europe-Ecologie se dit lui prêt à des primaires à condition de faire le "rassemblement social, écologique et démocratique".

La vice-présidente du MoDem Marielle de Sarnez, a estimé mercredi 26 août que "la question des primaires concerne les socialistes, pas le centre", jugeant que la meilleure des confrontations démocratiques reste le premier tour de l'élection présidentielle.
La main tendue aux partis de gauche de cette proche de François Bayrou, samedi à Marseille lors des ateliers d'été du socialiste Vincent Peillon, a suscité de
nombreux commentaires dont certains portaient sur l'éventualité d'une extension des primaires de la gauche au MoDem.

Un moyen "de faire en sorte que rien ne change" ?


"J'ai le sentiment que cette question des primaires concerne les socialistes. Elle est vécue par les socialistes comme un moyen de régler leur problème de leadership et de candidat pour la prochaine élection présidentielle. Et, donc, elle ne concerne pas le centre. C'est l'affaire des socialistes", a expliqué la député européenne, interrogée par l'AFP.
"Pour ma part, j'espère que la mise en avant de cette question des primaires n'est pas (pour les socialistes, ndlr) un moyen de faire en sorte que rien ne change", a-t-elle ajouté.

Le véritable test lors de la présidentielle


"Car, il y a bien plus urgent que cette question tactique. Plus importante est la question du projet, la question du renouvellement nécessaire des idées, la question du positionnement, celle de faire bouger les lignes. Au fond, là où les Français nous attendent, c'est sur les propositions nouvelles pas sur la mécanique de la désignation d'un candidat. C'est pas dans le tempo politique des gens", a encore estimé la vice-présidente du MoDem.
"D'autre part, nous avons en France un système auquel nous, démocrates, sommes attachés: celui de l'élection présidentielle à deux tours. Et, c'est une différence fondamentale avec les Etats-Unis et avec l'Italie", a rappelé Marielle de Sarnez.
"Au fond, est-ce que le meilleur moment de confrontation démocratique avec le peuple français n'est pas tout simplement le premier tour des élections présidentielles", s'est-elle interrogée.


Cohn-Bendit favorable à un rassemblement


Daniel Cohn-Bendit, leader d'Europe-Ecologie a déclaré dans une interview publiée mercredi par le site Rue89 : "On ne peut organiser les primaires que si on fait avant le rassemblement social, écologique et démocratique. Sinon les primaires ne veulent rien dire, n'ont aucun sens. Si ce rassemblement se fait, je ne suis évidemment pas contre des primaires".

Des "millions de signataires"


Selon lui, chaque parti souhaitant participer à ce rassemblement "devra nommer des représentants et ces représentants rédigeront ensemble un manifeste de l'espoir". "Les formations, les politiques, les militants, les citoyens qui adhèrent à la politique définie pourront alors signer ce manifeste".
"A la fin, on aura 500.000, un million, deux millions, trois millions ou quatre millions de signataires" et "ce peuple électoral pourra alors élire son représentant pour la présidentielle".
Pour le député Vert européen, il faut en tout état de cause "attendre les régionales où beaucoup de formations présenteront des listes autonomes au premier tour" pour organiser ces primaires.

"La stratégie où le PS ressort hégémonique"


Interrogé sur l'attitude de Martine Aubry, Daniel Cohn-Bendit, lui reproche de "chercher la stratégie où le PS ressort hégémonique". "Comme je ne comprends pas Martine Aubry, je ne sais pas ce qu'elle va faire. Elle est sceptique face aux écologistes, face au MoDem", affirme-t-il.
La numéro un socialiste devrait donner sa position lors de l'université d'été du PS qui s'ouvre vendredi à La Rochelle.

(Nouvelobs.com avec AFP)

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Mouvement Démocrate
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram