15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 16:30

francois-hollande.jpgIl disait vouloir être le candidat de la gauche responsable. Nous avions l’espoir que ses propos se vérifieraient dans ses propositions. Jusqu’à présent, François Hollande avait presque fait un sans faute, contrôlant parfaitement l’image qu’il voulait qu’on donne de lui dans les médias mais le candidat aux primaires socialistes a foulé cette image vendredi dernier.

On a cru pendant un moment que François Hollande était devenu le remplaçant de DSK, endossant par la même occasion le costume et la responsabilité des sociaux-démocrates.  Sous prétexte de quelques calculs électoraux et pour faire plaisir aux militants du PS, notre nouveau héros socialiste a décidé de faire une des plus surprenantes promesses électorales de cette pré-campagne présidentielle : créer durant son mandat près de 75 000 postes dans l’éducation.

Il n’en fallait pas plus pour rejoindre le cortège des promesses de doublement du budget de la culture, des 100 000 emplois jeunes du PS et autres, alors que l’Etat n’a plus les moyens de financer les vieilles recettes.

Cette gauche qui m’écœure

Non, je ne désire pas défendre le moindre bilan de Nicolas Sarkozy, de son gouvernement et de l’UMP. Mais si les socialistes veulent être un jour aux commandes, il va falloir qu’ils se réveillent franchement. 

Lorsque j’entends des militants socialistes me dire que c’est normal de faire des promesses et de ne pas les tenir ; que c’est normal par exemple d’afficher dans ses propositions  « un retour à la retraite à 60 ans » alors qu’ils affirment eux-mêmes que ce n’est pas sérieux et que ce ne sera pas fait ; je me dis que cette gauche est bien misérable.

Je n’accepte pas cet état d’esprit où les promesses règnent sur les programmes. Comment peut-on affirmer vouloir redorer la politique si on participe soi-même à dégouter les citoyens de son système ?

Au moins, la situation actuelle, entre une majorité en perdition et un PS dans la surenchère,  me conforte dans l’idée que François Bayrou, le Mouvement Démocrates et tous les modérés de France seront essentiels durant l’élection présidentielle de 2012. Il le faut.

Un système éducatif à réformer.

La promesse de François Hollande de créer 75 000 postes dans l’éducation, ce qui devrait coûter plus de 7.5 milliards d’euros sur la mandature 2012-2017 et 2.5 milliards d’euros annuellement par la suite, n’a aucun sens en soi. Comme l’affirme l’Hérétique« c’est aborder la problématique à l’envers ».

Il faudra bien sûr recréer quelques postes car il n’est pas acceptable de brader le statut de professeurs et d’embaucher à la hâte des enseignants au Pôle Emploi comme aujourd’hui. Ceci ne suffira pourtant pas à réformer un système qui, de la maternelle à l’université, est clairement en train de s’essouffler.

Ainsi, il faudra certainement réorganiser l’éducation et améliorer le système afin de l’optimiser tant du point de vue des enseignants que de celui des administrations. Sur le plan éducatif, une piste intéressante semble résider dans un changement profond du fonctionnement des cours.

Il faut cesser avec le cours où l’élève est passif. Il faut le rendre acteur. On peut critiquer le système anglo-saxon mais il y a bien un point sur lequel il cartonne, c’est la culture de l’oral : débat en classe, apprentissage de la confrontation, prise de parole en public, interactivité des cours, etc. La France a un train de retard et devrait valoriser ces compétences dès les plus jeunes âges.

La mise en place de cours interactifs dans lesquels les élèves seraient des acteurs actifs et le professeur un animateur bienveillant et dirigiste, serait la meilleure façon de faire mieux avec les mêmes moyens. On le sait tous, être actif dans un cours interactif est le meilleur moyen d’apprendre.

Ceci n’est bien sûr qu’un bout d’une réforme qui devrait être bien plus globale mais une chose est sur, on ne pourra pas répondre au défi de la meilleure éducation du monde pour la France en partant simplement du postulat qu’il faut créer des postes.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans France
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram