6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 20:00

L’industrie des énergies marines sera peut-être un pilier de l’emploi brestois dans quelques années. La région Bretagne vient d’allouer une enveloppe de 75 millions d’euros pour constituer une véritable filière industrielle des énergies marines sur le port de Brest.


Le port de la capital du Ponant se réveille depuis quelques années et ce retour aux sources pour la ville bretonne de la pointe finistérienne est une bonne chose. Comme je le notais déjà il y a quelques jours, c’est en regardant de ce côté que l’avenir de Brest sera rayonnant.


1259201_9439315-bstpolder-20110406-f111k.jpg

 

Un polder prêt à l’emploi


Pour développer cette filière, la ville va pouvoir profiter de son polder non encore aménagé. Celui-ci avait pendant un temps était un atout pour développer une filière de déconstruction navale à Brest mais puisque la ville n’a pas récupéré ce projet, elle en développe un autre peut-être plus intéressant pour le futur. Ainsi, les 75M€ devraient permettre d’aménager les onze hectares. Ceux-ci vont être adaptés pour la construction et l'assemblage d'hydroliennes et d'éoliennes offshore. Les accès maritimes seront améliorés et des sites de stockages construits. Parallèlement, quinze hectares supplémentaires seront poldérisés.


Une filière d’avenir pour la Bretagne


Brest a dû pendant longtemps contenir son développement maritime à cause du port militaire mais celui-ci laisse aujourd’hui de plus en plus d’espace à l’économie. Ainsi, Brest  va pouvoir enfin devenir un grand port de recherche et d’innovation marine. La ville dispose d'infrastructures adaptées et de grands espaces portuaires, avec des accès mer directs.


L’objectif est actuellement de rendre le site opérationnel d’ici 2015. De plus, il semblerait que l’ensemble des collectivités territoriales soient prêtes à se lancer dans ce défi et que l’Etat pourrait également appuyer la démarche. Tout le monde parait convaincu que cette filière soit une clé de l’avenir pour la région ce qui est une très bonne chose.


Il n’y a d’ailleurs rien d’étonnant à cela, alors que les énergies fossiles sont de plus en plus rares et que le modèle énergétique actuel est remis en cause, les énergies renouvelables sont vus comme une solution. Le projet devrait apporter plusieurs centaines d’emplois à Brest si la filière décolle. Emplois et énergie renouvelable, que pourrait-on vouloir de plus pour l’avenir de la pointe bretonne ?

Partager cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram