7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 12:30

Daoulas présentera un char à l'effigie de Lucky Luke pour cet évènement. Plus qu'un moment de fête,  l'organisation de ce carnaval aura été l'occasion de rassembler une équipe dans la convivialité et la solidarité. Vivement que d'autres projets de la sorte voient le jour.

landerneau4.jpg

Article du Télégramme

Après une eclipse de 18 ans, les chars marqueront leur grand retour dans les rues de Landerneau, dimanche. Dans un carnaval du pays de la Lune étoilée où brillera, devant des milliers de spetateurs, la fierté des douze communes (18chars) engagées.

 

Dans le secret des hangars, les derniers tours de vis, les ultimes coups de peinture et autres réglages s'accomplissent frénétiquement. Depuis le début de l'année, les 18 chars des douze communes(*) du premier carnaval de la Lune étoilée prennent vie. Dimanche prochain, ils passent de l'ombre à la lumière. Leur défilé dans les rues du centre-ville de Landerneau marquera le point d'orgue de trois jours de liesse populaire que le défilé costumé de 1.200 élèves des écoles de la ville inaugure vendredi et qu'une série d'animations musicales (sur scène et en déambulation dans les rues piétonnes) entretiennent le samedi.

Objectif 20.000

«Nous espérons attirer 20.000 personnes, spectateurs et participants compris, dimanche après-midi. Ce serait un bon début», s'avance prudemment le président, André Yvinec. Un minimum au regard des efforts consentis par les bénévoles de l'association du carnaval de la lune étoilée -des commerçants pour l'essentiel -, réunis dans ce pari fou de faire revivre un carnaval qui, par le passé, a ramené jusqu'à 40.000 personnes sur les bords de l'Elorn. Pour la renaissance, la participation côté rue ne passera pas inaperçue. La venue assurée de neuf fanfares (on en annonce d'autres en provenance de Saint-Pol et de Brest), d'échassiers, de marionnettes (dont une culmine à 4,20m), de l'homme-orchestre Gaston Blutt, de particuliers déguisés et d'une quarantaine d'équipiers costumés sur chaque char rempliront quasiment le 1,306km de parcours en ville que le défilé avalera deux fois.

«Il a réveillé des communes»

Et du côté des trottoirs? «J'imagine que les chars déplaceront quantité de supporters. C'est formidable de voir à quel point ce carnaval a fédéré dans les communes participantes. Il a facilité les échanges, provoqué la rencontre de personnes de tous âges et à mon avis, il a même réveillé certaines communes. C'était le but». Une réussite que l'on envie nécessairement dans les dix communes de la communauté du Pays de Landerneau-Daoulas, volontairement restées en marge. «Elles pourront se rattraper dans deux ans». Quant aux habitants extérieurs à la communauté, il n'est absolument pas interdit de venir jeter un oeil dès cette année.

* Landerneau, Daoulas, L'Hôpital-Camfrout, La Roche-Maurice, La Forest-Landerneau, Saint-Thonan, Plouédern, Pencran, Saint-Urbain, Tréflévénez, Loperhet et Trémaouézan.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Daoulas
commenter cet article

commentaires

       

Recherche

Le Lab Démocrate

Clics


 

Wikio - Top des blogs - Politique 

Classement local