6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 10:07

François Bayrou était hier sur France inter. Lors de son intervention la question de la crise grecque et européenne sur le déficit colossale de ce pays a été centrale. Le bilan de l’intervention de FB sur ce sujet est positif car le Président du MoDem est crédible sur ces questions depuis 2007 où le sujet du déficit français avait été un de ces thèmes de campagne. La première partie de l’entretien que j’ai publié hier sur mon blog est donc réussie.

Voici la deuxième partie interactive de l’émission de France Inter où François Bayrou reçoit des questions des auditeurs et des journalistes :

La prestation de François Bayrou sur cette deuxième partie m’a déçu. Je m’explique, dans cette partie, FB nous parle à nouveau de la question du déficit et ses réponses sont bonnes, de même sur la question de la burqua ; mais sur les autres questions, il n’a pas été exceptionnel.

En effet, François Bayrou ne fait rien pour rendre crédible le Mouvement Démocrate. Lorsqu’un journaliste lui pose une question sur les retraites, FB ne donne que son point de vue personnel alors que nous savons nos propositions hyper-concrètes et bonnes. Nous avons sur ce sujet une longueur d’avance sur de nombreux autres partis politiques et le rôle de Bayrou doit être d’exposer ces propositions et de les défendre.

De plus, FB doit arrêter de se montrer agresser par les journalistes et chroniqueurs. Bien sûr, ceux-ci n’ont pas toujours été corrects avec lui mais son rôle est de dépasser cela et de se montrer au-dessus s’il veut être crédible.

Récemment encore, lors d’une discussion, quelqu’un me comparait François Bayrou à Nicolas Dupont-Aignan en m’affirmant « Bayrou, c’est comme Dupont-Aignan, il représente quoi à part lui-même… ». On a l’impression que FB est passé d’une famille politique à un parcours solitaire ce qui est faux mais pour le prouver nous devons et il doit changer de stratégie.

FB et le MoDem devrait mettre en avant leur troupe. Robert Rochefort, Jean-Luc Bennahmias,  Marielle de Sarnez, Aly Adboulatifou, Nathalie Griesbeck ou encore notre nouveau Secrétaire Général Marc Fesneau ont eu des interventions devant les médias récemment. François Bayrou qui se sait accusé d’être seul devrait parler de ces personnalités, dire qu’elles sont intervenues sur tel ou tel sujet.

La stratégie du MoDem pour les mois à venir devrait être de faire sortir médiatiquement deux ou trois personnalités pour que Bayrou ne se retrouve pas avec tout le poids médiatique sur les épaules. Marc Fesneau doit bientôt nommer des porte-paroles peu connus du grand-public pour les faire justement connaître mais nous n’attendons que ça !

Pour finir cet article je dirai que François Bayrou devrait parler de notre mouvement et pas se résumer à dire « il y a eu beaucoup de changement » s’il veut retrouver une crédibilité et une équipe en ordre de marche.

Partager cet article

commentaires

Tythan 08/05/2010 15:09



Je trouve totalement ridicule de dire que François Bayrou comme Nicolas Dupont-Aignan ne représentent qu'eux mêmes. C'est juste totalement faux: ces deux personnes représentent des traditions
très différentes tout à fait estimables, le centrisme et le gaullisme. Alors bien sûr, il est évident que François Bayrou est plus connu que Nicolas Dupont-Aignan. Cependant, il faut tout de même
reconnaître que la base militante du modem s'est beaucoup réduite alors que dans le même temps celle de Nicolas Dupont-Aignan a grandi. A mon avis, aujourd'hui, cela doit vraiment être très
semblables.


 


Aujourd'hui, Debout la République prétend rassembler 12 000 militants... Un chiffre qui ne doit pas être si loin que ça que celui du modem!!



David Guillerm 10/05/2010 23:38



C'est la différence entre les personnes qui s'arrêtent aux personnalités médiatisés et aux autres. Je pense que Dupont-Aignan a plus de mal à percer parce qu'il y a des personnes comme Villepin
et autres qui se revendiquent du gaullisme également et qu'il n'a pas eu un "coup médiatique" qui aurait pu le propulser au devant de la scène.



Claire 07/05/2010 09:07



Bayrou n'a toujours parlé qu'en son nom. D'où l'implosion du Modem!


Bayrou est agressif avec les médias et avec ce comportement, il les aura toujours à dos. Ceci est très révélateur d'un ego surdimentionné, incompatible avec une empathie recherchée de
l'électorat.


Bayrou est un autiste qui flotte dans sa bulle.


Puissiez-vous être lu ou entendu, David! mais de toute façon, Bayrou ne tiendra pas compte de vos conseils. C'est ce qu'ont compris tous les ex-Modem qui ont pris la poudre d'escampette.



David Guillerm 07/05/2010 14:40



C'est dommage de réduire un mouvement et ses convictions à une seule personne. On peut ne pas aimer FB tout en restant au MoDem si les valeurs que nous défendons sont celles-ci. C'est ce qui se
passe dans les autres partis et j'aimerai que le MoDem ne se résume pas à "on aime FB on reste, on ne l'aime pas, on part".


Enfin, une chose est sûr, nous gardons les mêmes valeurs et nous serons amenés à travailler ensemble plus tard.



Nicolas Verdeau 06/05/2010 17:43



Une troupe composée de si peu de gens, ce n'est pas une troupe, c'est un groupuscule. Bayrou roule pour lui-même et ne s'interessera jamais à vous. Continuez à bosser pour lui !



David Guillerm 07/05/2010 14:38



Je parlé bien sûr d'interventions dans les médias nationaux. Vous conviendrez que faire la liste de tous les militants du MoDem serait un peu long mais je ne doute pas que vous fassiez la
différence entre les médias qui disent "bayrou seul" et la vérité avec plus d'un millier de candidats pour les régionales et des gens comme moi qui s'engagent pour les idées du MoDem.


D'ailleurs, je ne travaille pas pour François Bayrou, je travaille pour défendre les idées du MoDem ce qui est une importante nuance à noter.



       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram