10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 15:49

Message reçu comme complément de l'article suivant

Je remercie tout d'abord David pour avoir diffusé l'information sur son blog.

Je vois que notre pétition fait naître le débat et c'est une excellente chose.

Simplement, il ne faut pas confondre une pétition qui vise à dénoncer une proposition qui, après réflexion (je vous assure monsieur Lambert, d'autres personnes que vous peuvent avoir aussi l'honnêteté intellectuelle de s'intéresser à une question, d'en connaître les aspects et de ce fait d'aller chercher des informations pertinentes un peu partout pour étayer leur thèse), ne nous semble pas aller dans le bon sens.

Résumons en quelques mots la situation : le niveau en langue française des jeunes Français est loin d'être satisfaisant, celui en Histoire-Géographie également (deux matières fondamentales au même titre selon moi que les mathématiques et les langues), il y a un déséquilibre flagrant au lycée général entre la série S qui représente plus de la moitié des lycéens généraux qui pourtant ne se destinent pas à des sciences pures, et de l'autre côté une série ES méconnue ainsi qu'une série L "par défaut" comme vous dites, et ce au grand dam des vrais littéraires qui intègrent ces classes.

De plus, et vous avez raison de le citer, d'autres cursus comme le cursus technologique par exemple, ne contiennent pas en Terminale d'enseignement de l'Histoire-Géographie.

Ce large constat d'inégalités nous oblige-t-il à regarder avec mépris cette filière scientifique ? Elle est soi-disant plébiscitée par les "bons élèves" (ce qui est soit dit en passant faux car je connais beaucoup d'excellents élèves ayant fait Sciences-Po ou des grandes écoles de commerces en passant par les filières ES et L) et cela constitue-t-il un problème en soi ? Je ne le crois pas. Il ne faut pas vouloir rabaisser la filière S dans le but de la mettre au supposé niveau des deux autres filières, c'est ridicule. Ayons un peu d'ambition et d'exigeance pour notre lycée. Faisons en sorte que les matières fondamentales que j'évoquais tout à l'heure soient présentes jusqu'au BAC (je suis d'ailleurs pour un rajout de quelques heures de Français "culturel" en Terminale afin de consolider le bagage culturel de nos jeunes) et qu'en plus de cela chaque filière mette l'accent sur sa spécialité (langues pour la filière L, Histoire-Géographie-Economie pour la filière ES, Sciences pour la filière S).

Cela me semble plus équilibré et plus ambitieux que de vouloir "deshabiller Paul pour habiller Jacques".

Avoir lancé cette pétition ne veut pas dire ignorer la réforme nécessaire DES lycéeS. Au contraire. Avoir lancé cette pétition ne veut pas dire vouloir défendre des enfants soi-disant privilégiés. Au contraire, nous voulons défendre le droit pour chacun d'avoir une solide formation fondamentale jusqu'au BAC car les résultats d'enquêtes dans le supérieur ou dans le monde professionnel montrent que ces compétences de base font défaut (l'université d'Angers vient de lancer récemment des cours de soutien en orthographe pour ses étudiants...).

Cette pétition n'est qu'une premier pas vers ce que nous défendons depuis toujours au Mouvement Démocrate : une refonte cohérente et ambitieuse de notre enseignement, de la maternelle jusqu'au supérieur.

François Bourguignon (Pdt des Jeunes Démocrates de Moselle)

Pour signer la pétition, cliquez ici.

Partager cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram