23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 10:00

6728096875_eea8483753_z.jpg

 

François Bayrou tenait, jeudi 19 janvier 2012, son premier grand meeting de campagne dans le cadre de l’élection présidentielle. Je n’avais pas encore donné mon sentiment sur ce premier discours. Je vais maintenant le faire.

Le sujet principal de cette élection est le peuple français !

Le candidat Bayrou n’aura jamais hésité à critiquer la politique de Nicolas Sarkozy son mandat. Il est maintenant passé à une autre étape. Après avoir prévenu, il est entré dans le temps de la proposition et de l’élection. J’apprécie particulièrement quand il affirme que l’enjeu de cette élection n’est pas Sarkozy mais bien la France et les Français.

Par respect pour les citoyens, François Bayrou est d’ailleurs le seul candidat à avoir dévoilé de manière transparente l’effort que le pays devra faire preuve pour sortir de la crise actuelle. Tous les candidats seront amenés à prendre des décisions difficiles mais ils continuent à rester dans le flou.

Produire, instruire, (re)construire une véritable démocratie

Les engagements du candidat sont clair est portés par trois points forts :
- la réindustrialisation du pays
- la meilleure éducation et le retour de la France dans le haut des classements
- le retour d’une démocratie exemplaire sans affaires qui plongent l’UMP et les PS, avec le respect de la justice et de l’égalité

Ces engagements défendus dans le slogan « Un pays uni, rien ne lui résiste » vise à combattre les quatre fléaux que sont le chômage, l'effondrement du pouvoir d'achat, la multiplication des déficits et l'accumulation de la dette.

L’essentiel de ce discours que vous pouvez retrouver ci-dessous, s’adressait donc à tous car il pose la base de la présidence que François Bayrou s’engage à tenir s’il est élu.


 

Partager cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram