17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 11:00

Nous étions nombreux à nous demander quel était ce logo apparaissant sur les tracts démocrates de la campagne régionale. Les choses semblent s'éclaircir:

ecologie.gif
L'eurodéputé MoDem, Jean-Luc Bennahamias, ex-leader des Verts, a lancé mardi une nouvelle structure politique, "Ecologie et démocratie", pour rendre plus visible le courant écologiste démocrate et accompagner la recomposition politique de l'après-régionales.


"Nous voulons montrer que les démocrates et les écologistes, quelle que soit leur origine historique, existent au Mouvement démocrate et qu'ils ne s'y sentent pas trop mal", explique le vice-président du MoDem.

"La phase de recomposition politique se poursuivra après les régionales, quels que soient les résultats. La forme des partis politique existant dans ce pays n'est pas encore aboutie, MoDem compris. Donc il faut être prêt et on sera prêts", a-t-il ajouté.


"Si je ne l'avais pas fait avant, c'est parce que je pensais que la structure écologiste Cap21, co-fondatrice du MoDem, suffisait. Sauf que Cap21 part dans tous les sens", dit-il en référence aux critiques de sa présidente et eurodéputée MoDem Corinne Lepage, grande absente d'Ecologie et démocratie.


"Après les régionales, il y aura des confrontations importantes entre Europe écologie et les Verts qui défendront leur bout de gras. Nous proposons une alternative. Si Ecologie et démocratie ne tourne pas trop mal, on sera la seconde formation écologiste de ce pays, après les Verts", a-t-il estimé.


"Ecologie et démocratie", qui compte dans son comité exécutif Yann Wehrling, ancien patron des Verts, s'est fixé pour but "d'aider à l'accélération des processus de réalisation des politiques publiques, écologiques et sociales".

Le mouvement entend participer en France et en Europe à "toutes les initiatives qui ouvrent à la construction d'une force démocrate, écologique et sociale".


Il déclare ainsi soutenir l'initiative du Rassemblement initiée à Marseille et Dijon notamment autour de Vincent Peillon (PS), Marielle de Sarnez (MoDem) et Daniel Cohn-Bendit (Europe Ecologie).


"Ecologie et Démocratie" compte parmi ses premiers soutiens l'ex-eurodéputée verte et ancienne vice-présidente de l'Assemblée nationale Marie-Hélène Aubert et l'ancien maire de Rome, sénateur italien et vice-président du parti démocrate européen, Francesco Rutelli.

Partager cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram