17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 10:10

EcoWatt_thumb.jpgLa quatrième campagne « EcoWatt », initié par le Réseau transport d'électricité (RTE) a été lancé semaine en Bretagne car la région est menacée par un risque extrêmement élevé de black-out cet hiver sur fond de progression constante de la consommation électrique.


RTE a également relancé la campagne EcoWatt Provence-Azur (qui concerne les départements du Var, des Alpes-Maritimes et Monaco) pour la deuxième année.


L’initiative EcoWatt est simple et consiste à alerter directement les abonnés, notamment par SMS, de l’état de la consommation d’électricité dans leur région (situation « verte », « orange » ou « rouge ») aux heures de pointe de consommation, par exemple entre 18h et 20h en hiver. Les citoyens sont alors invités à réduire volontairement leur consommation d’électricité pendant les périodes difficiles afin d’éviter un surcharge du réseau.


Ce concept, qui compte actuellement 30 800 souscripteurs en Bretagne, est donc très original et permet de montrer aux français que l’électricité est une ressource de grande valeur. En Bretagne, seulement 9,5 % de la consommation d’électricité est produite dans la région, alors que la consommation continue à augmenter.


EcoWatt permet d’écréter « de 1,5 à 2 % » de la consommation lors des alertes, diffusées notamment par SMS, mails et via les réseaux sociaux Facebook et Twitter. L’objectif des promoteurs d’EcoWatt est de toucher 50 000 foyers de consommation d’ici deux ans sur les 1,9 million que compte la région. Une sensibilisation accrue des entreprises et des scolaires, en partenariat avec la Chambre régionale de commerce et d’industrie et le rectorat, est initiée.


Si on veut assurer l’alimentation de la région Bretagne dans l’avenir, il faudra, en plus de cette initiative de réduction ponctuelle de la consommation, axer la politique énergétique vers une réduction plus durable « faire mieux avec moins » et sans doute augmenter l’autonomie énergétique de la région. Ceci pourrait passer par la mise en place industrielle des projets pilotes d’hydroliennes ou d’éoliennes offshores.


En attendant ces améliorations à moyen terme, nous sommes tous inviter à participer de manière citoyenne à l’initiative EcoWatt.

 

 

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans environnement
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram