4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 13:34

3896221802_4f468413c6_b.jpg

2010 s’annonce comme une année chargée pour le MoDem. Les Elections Régionales seront en effet le principal défi de notre mouvement. Nous portons historiquement la régionalisation, c’est le Centre qui a initié au niveau national cette démarche. De plus, nous sommes le parti de l’Europe des Régions. Nous avons donc un message à faire passer lors de ces Elections et c’est là que se trouve notre deuxième défi pour cette nouvelle année.

 

Nous devrons parler aux citoyens

 

En 2007, François Bayrou et son équipe avait réussi à parler aux citoyens. Cela s’explique en partie par la sur-médiatisation des Elections Présidentielles mais ils avaient réussi car ils avaient su trouver les mots justes.

 

Nous avons eu depuis beaucoup de difficultés à nous faire entendre au niveau national car les seuls éléments que les médias retiennent sont nos paroles envers les structures. Rappeler vous ces titres qui nous disaient le MoDem s’approche de…, le MoDem s’alliera à…, le MoDem fait des appels du pied à…

 

La seule chose qui est vraiment ressorti médiatiquement d’Arras ou de la Grande-Motte aux yeux des citoyens c’est un rapprochement annoncé du Mouvement Démocrate avec le PS. Pourtant, les démocrates savent tous que la chose est bien différente.

 

Les citoyens ne s’intéressent pas à cette cuisine politicienne, ils veulent du fond. Nous devrons en 2010 cesser de parler aux structures et nous devrons nous adresser aux citoyens.

 

Lors des différents évènements médiatiques qui s’annoncent, il faudra réfléchir plus longuement au message que nous voudrons faire passer afin d’être sûr que celui-ci sera simple et ne pourra pas être détourné.

 

Proposer un projet différent, des idées originales

 

Ce n’est pas en observant quels sont nos points de rapprochement avec un parti ou un autre que nous réussirons à nous faire entendre. Nous devons mettre en avant ce qui fait notre projet, son ensemble et sa cohérence.

 

Nous savons que les centristes sont connus pour la cohérence de leurs idées et pour leur vision globale alors profitons-en. Montrons qu’Europe-Ecologie est loin d’être cohérent sur tous les points, que le PS ne semblent plus avoir de ligne directrice tellement il est tiraillé par ces différents courants ou encore que le chemin de l’UMP va dans le mauvais sens et que ce n’est pas notre chemin.

 

Ce en proposant et en montrant un projet différent, possible et qui va dans le bon sens que nous réussirons 2010 et les échéances à plus long terme. Le MoDem existe car il propose quelque chose de différent, assumons-le.

Partager cet article

commentaires

Orange pressé 04/01/2010 17:44


Bon article mais tu te trompes sur un point. Les français s'intéressent tout de même à la cuisine dont tu parles. Pas de la manière dont toi ou d'autres militants de partis politiques le font mais
d'une autre. Cet aspect est un des éléments qui leur permettra de trancher.


David Guillerm 04/01/2010 18:05


J'ai tout de même le sentiment que les français voient avec ces cuisines un simple moyen d'avoir des postes et je crois que cela passe mal. La politique est dans l'esprit de la plupart des gens un
lieu où il n'y a que des ambitions personnelles et des désirs de postes.

Je pense que nous devrions tâcher de médiatiser avant tout du fond car les petites phrases et les disputes ne nous avancent pas beaucoup, elles font même reculer l'idée que la politique peut
être autre chose.

Affimer à chaque meeting un rapprochement avec la gauche (nous entendons gauche progressiste, les médias parlent de gauche tout court) nous coupe d'une partie de la population qui voterait pour
nous parce que nos idées sont proches.

Peut être que tu entends par là, la cuisine qui consiste en un rapprochement de personnes qui ont des idées proches? Dans ce cas là, c'est un rapprochement par le programme et donc par le fond et
cela semble plus clair que ce que l'on voit aujourd'hui.


       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram