29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 17:45

vilepin-bayrou.jpg
Dominique de Villepin a été relaxé dans l’affaire Clearstream qui l’oppose au Chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy. Dès cette annonce, l’ancien Premier Ministre
a commencé à travailler le terrain dans l’optique de la Présidentielle de 2012 où il a des ambitions.

 

Ce matin, nous apprenions pourtant que le parquet avait décidé de faire appel de la décision du Tribunal dans cette affaire. Cette décision s’affiche clairement comme un acharnement du Chef de l’Etat envers Dominique de Villepin où peut être de celui d’un procureur un peu trop zélé. En effet,  un deuxième procès pour Villepin ne fera que retarder son retour en politique et la préparation de sa possible candidature en 2012 (Le Chef de l’Etat sentant une menace provenir de cette candidature).

 

Cette décision ne devrait pas déplaire à tout le monde. Dominique de Villepin, s’il était candidat à la Présidentielle, marcherait sur les positions de François Bayrou qui appelle au rassemblement de toutes les forces démocrates, progressistes, écolos et républicaines de France. Je ne vois pas Dominique de Villepin se ranger derrière François Bayrou s’il avait la possibilité d’être candidat et son ambition pourrait être néfaste pour le rassemblement voulu par le Président du Mouvement Démocrate. Le MoDem l'a d'ailleurs bien senti et essaye de prendre de l'avance en proposant à Dominique de Villepin de s'unir aux démocrates pour travailler.
 

La situation s’annonce donc comme délicate. Un rassemblement des démocrates et des écologistes semble de moins en moins probable avec le ralliement de l’un des plus progressistes des écologistes au PS. Pourtant, l’idée d’un rassemblement républicain, démocrate, progressiste et écolo pourrait être la solution face aux extrêmes et aux choix dans lesquels on voudrait faire plonger notre société. Celui-ci devrait se faire autour d’un véritable projet d’avenir pour la France et devrait se construire, non pas à partir des structures existantes, mais avec les meilleurs composantes de celles-ci.

 

Quand au problème des ambitions personnelles, la seule solution semble provenir de primaires organisés entre les différents candidats pour ce rassemblement. Je ne parle pas, bien sûr, des primaires socialistes car une partie des socialistes n’auraient rien à faire dans un tel rassemblement. Je parle de primaires qui pourraient désigner un candidat entre François Bayrou, Dominique de Villepin, Corinne Lepage, Vincent Peillon et autres. Cependant, la candidature de François Bayrou ne serait alors plus assurée car la décision reviendrait au vote des militants.

 

En attendant une telle possibilité, il faudra, pour François Bayrou, compter sur son dialogue avec les français pour convaincre et non pas sur un rassemblement encore bien trop hypothétique car remis en cause par les ambitions personnelles. François Bayrou doit parler concrètement aux français car les messages du genre « les régionales auront un impact local et un impact national » ne parlent à personne. Les gens ont besoin de propositions concrètes et d’objectifs clairs dans le projet de société vers lequel on veut les mener.

 

La Présidentielle de 2007 a été un moment privilégié car surmédiatisé. Les propositions étaient alors facilement accessibles. Aujourd’hui, il nous faut utiliser les moyens alternatifs comme Internet pour nous faire entendre mais nous devons également profiter des dialogues avec les médias pour envoyer le message juste aux citoyens.

 

 

Partager cet article

commentaires

Claire 30/01/2010 08:57


Article bien vu.
Mais êtes-vous sûr que les militants auront droit d'expression à l'occasion de "primaires",  pour choisir le leader Modem pour 2012? Ne sera-ce pas, comme on procède habituellement dans ce
mouvement qui se dit démocrate, par une consultation pseudo-démocratique, qui ne sert qu'à entériner une décision déjà prise par Bayrou lui-même., méprisant ses adhérents en les assimilant à des
crétins, ou plus joliment dit à des petits soldats obéissants.
Villepin-bayrou: certes, ils partagent une volonté de rassemblement républicain. Bayrou sera-t-il compris dans l'opinion publique? Bayrou, travailler avec un UMP? hum! que de confusion dans la
stratégie politique et la ligne politique du Modem. Cela donne plutôt un goût d'opportunisme électoral anti-sarkozien. Partagent-t-ils, tous les deux,  les mêmes valeurs de projet politique!


David Guillerm 30/01/2010 10:32


Si un rassemblement doit se faire, ce ne sera pas le candidat du MoDem mais celui du rassemblement qui sera désigné. Ensuite, je le concède, il y a effectivement beaucoup de problèmes de democratie
interne au MoDem mais je persiste à croire que si une pression est maintenu, elle se mettra en place.

Sinon, l'idée n'est pas de travailler avec l'UMP. L'idée est de faire un rassemblement des forces progressistes de france avec les républicains, les democrates, les écolos... et bien sûr si
rassemblement il devait y avoir, celui-ci ne pourrait se faire qu'autour d'un projet et c'est là la 1e base à travailler.


       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram