22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 18:25

Alors que François Hollande était aujourd’hui au Bourget (Seine-Saint-Denis) pour son premier grand meeting de campagne, François Bayrou était quant à lui sur Canal+ dans l’émission Dimanche + animé par Anne Sophie Lapix pour défendre ses idées et sa vision de la présidentielle.


Le candidat est ainsi revenu sur la réindustrialisation de la France et l’idée d’un véritable label « Produit en France ». S'appuyant sur le "drame" de Lejaby, il a déclaré que le coût du travail sur une pièce de lingerie était en France "d'à peu près 3 ou 4 euros" contre "un euro ou un euro et demi" en Tunisie, soit une "différence d'à peine 2 euros". S’il y avait un label clair, les Français seraient prêts à payer ces 2 euros supplémentaires.


Je l’avais déjà noté dans un autre billet, il est certain qu’il y aura un nombre considérable de Français qui seront capables et prêts à payer un peu plus cher pour assumer une consommation engagée comme c’est le cas avec le label « Produit en Bretagne » ou les labels bio et équitables. Le consommateur doit retrouver un rôle d’acteur de l’économie et ne pas être seulement passif. 


L’élection présidentielle est l’occasion de remettre ce sujet au cœur du débat. François Bayrou a d’ailleurs défendu ce thème du « produire en France » depuis de nombreux mois et les autres candidats de l’élection se seront tous positionnés sur le sujet. Cependant, il ne devra pas être l’un des nombreux sujets d’actualité qui disparait au fil des évènements. Il est essentiel que le sujet de la production en France soit au cœur des 5 prochaines années.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans France
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram