20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 15:12

ur2011.jpg

 

Face aux affaires qui ébranlent notre République déjà bien fragilisée, François Bayrou a décidé de réaffirmer sa liberté et sa sincérité. Dans son fameux discours de Giens, en clôture de l'Université de rentrée du Mouvement Démocrate (MoDem) le weekend dernier, il aura appuyé sa démarche dans une magistrale allocution :


"On découvre que, dans les antichambres et les bureaux du pouvoir le plus important, le plus éminent en France, se livrent des guerres de trafiquants d’armes, de corrupteurs au nom des industriels et au nom de la France.  On prétendait que les voyous étaient dans les cités et qu’on allait les nettoyer au Kärcher ? On découvre qu’en réalité les voyous, les truands, les trafiquants, on les a installés au cœur de l’État ! "
 
Le Président du MoDem aura à nouveau placé l’honnêteté civique en politique lors de son intervention sur France Inter ce matin. Comme tous les hommes politiques de son envergure, des hommes de l'ombre sont venus pour essayer de lui donner des valises pleine d'argent mais il les a "renvoyés de manière indiscutable"  et comme il l'a dit, "on peut dire non !".

 

Ses propos ont été sans ambiguïté et l'homme qui s'est construit depuis des années une carrure de chef d’État a systématiquement refusé les financements occultes : "L'argent des mallettes, sous Chirac mais aussi sous Mitterrand, il a été pris aux plus pauvres de la planète, c'est dégueulasse". Les propos de Bayrou ne sont d'ailleurs qu'une répétition de son entretien sur Direct8 samedi 17 septembre, mais le weekend dernier, les médias n'avaient pas semblé s'y intéresser.


 
Un homme libre pour défendre un projet sincère
 
Cette position privilégiée donne à François Bayrou la possibilité de défendre un projet sincère et sans compromission. Ainsi, "produire, instruire et construire une véritable démocratie" sont les trois verbes qui porteront le projet présidentielle du candidat démocrate, un projet pour "Reconstruire" la France dont la situation est bien difficile. Celui-ci se placera donc résolument vers l'avenir. F.Bayrou nous a esquissé quelques lignes de ces objectifs dimanche 18 septembre:  

 

-Convertir la société à un projet raisonné et durable pour défendre l'idée d'une écologie pour la nature et pour l'Homme

-Relancer le fabuleux projet européen qui nous protège et nous donne une vision à long terme   

-Redémarrer la production en France trop longtemps délaissée et abandonnée   

-Retrouver une ambition pour l'école afin de lui redonner un rayonnement mondial  

-Construire une véritable démocratie où les cartes seront sur la table et non en-dessous  

-Avoir une justice véritablement indépendante comme contre-pouvoir de l’État.

 

Le leader du Centre aura également affirmé qu'il traitera dans les prochaines semaines de la santé, de la famille, de la culture, de la laicité, des langues régionales, etc.

On retrouve ces dernières semaines chez François Bayrou, cette force, cette volonté et cette sérénité qui avaient fait de lui le 3e homme de la présidentielle de 2007. C'est avec plaisir que j'ai d'ailleurs lu son livre et écouté son discours de clôture à l'Université de rentrée de Giens le weekend dernier. Si vous avez 1h30 à consacrer à celui-ci, je ne peux que vous inviter à l'écouter ou le lire. En parlant de lecture, je vous invite également à lire "2012, état d'urgence", le livre de François Bayrou car on devrait beaucoup entendre parler du candidat démocrate qui avait prédit la crise de la dette, pendant la campagne présidentielle.


 

Partager cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram