7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 10:30

bayrou_europe.JPG

 

François Bayrou était hier en meeting à Strasbourg. Il a, devant près de 2000 personnes, parlé d’Europe et de sa refondation. Alors que le débat sur l'Europe est jusqu’à présent cloisonné aux impératifs budgétaires, le candidat d’une Union Européenne fédérale a voulu donner un nouveau souffle à ce thème incontournable.


Le projet européen vacille depuis que la crise des dettes a commencé. Pourtant, il reste plus que jamais nécessaire. Il faudra une véritable refondation du modèle européen, placée sous le signe d'un réalisme volontaire afin de revenir aux fondements de ce projet. J’ai aimé le discours ambitieux de François Bayrou sur l’Europe. J’ai plusieurs fois entendu des citoyens se plaindre que le thème de l’Europe n’était pas assez abordé dans cette campagne, je crois que Bayrou a tapé juste.


Lorsqu’il affirme que« Dans cette campagne, l'Europe est absente, honteuse, cachée » ou que « Nous aimons l'Europe, mais nous n'aimons pas ce qu'elle est devenue »,avant d'assurer que l'Union représente pourtant « la clef du destin de la France », le candidat à la présidentielle reste une nouvelle fois cohérent avec sa ligne de conduite. L’Europe doit être stratège sur l’industrie, l’environnement, la croissance et la recherche mais elle doit aussi se rapprocher du citoyen.


L’UE doit également retrouver son équilibre car le couple franco-allemand ne peut pas diriger seul ce projet. Héritier des fondateurs de l'Europe, François Bayrou a ainsi plaidé pour l'élection d'un président de l'Union, une autorité « légitime » et « identifiée » par les citoyens. Ceci permettrait sans nul doute de rapprocher les instances européennes des citoyens, de relancer la machine et d'impliquer l'ensemble des Etats membres.


Revivez le meeting de Strasbourg en vidéo :

 

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Europe
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram