27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 09:59

cahuzac.jpg

 

Avec un ralentissement économique et un PIB de seulement 0,4% prévu en 2012, le nouveau Président de la République, François Hollande, et son gouvernement sont durement ramenés à la réalité.  Durant la campagne présidentielle, le candidat socialiste avait parié angéliquement sur une croissance plus forte pour se faire de nombreuses promesses aux Français.

 

Une fois encore, les citoyens ont été trompés par une campagne de promesses. On nous sort maintenant l’excuse de « l’ardoise dissimulée » dixit le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, pour justifier la rigueur à venir. Pourtant, personne ne peut dire qu’il ne connaissait pas, à l’époque, l’état des finances du pays. Le PS a préféré jouer la facilité en omettant celle-ci durant la campagne.

 

On s’en doutait, François Hollande  n’appliquera pas son programme économique car il ne pourra pas. Ce n’est pas plus mal comme le dit l’Hérétique, ça nous permettra d’éviter le syndrome de 1981. Pour Yves Delahaie, le gouvernement face à la réalité, doit maintenant appliquer le programme de Bayrou, à mon avis, il n’aura pas le choix.

 

D’un côté, il a déjà commencé avec le gel d'un milliard de dépenses des Ministères (sauf de l’Education nationale, de la Justice et de l’intérieur). C’est exactement une proposition que François Bayrou faisait pendant la campagne présidentielle tandis qu’Hollande dénonçait la rigueur du candidat centriste.


Mine de rien, c’est plutôt une bonne chose qu’Hollande ait décidé de redresser les comptes publics. Les militants socialistes n’accuseront plus François Bayrou d’être un méchant libéral, et la France ira peut être mieux d’ici quelques années. Il faudra quand même pour cela que le PS conçoive que l’économie sera relancé grâce à la production et non à la consommation.


Ce qui m’agace dans cette affaire, c’est qu’on a encore pris les Français pour des cons avec des promesses, et que ca va les dégouter un peu plus de la politique. On voit que le meilleur programme pour le pays était celui de Bayrou puisque l’équipe au pouvoir a décidé de l’appliquer. Jean-François Kahn avait raison lorsqu’il affirmait qu’à terme, François Bayrou obtiendrait le triomphe idéologique.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans France
commenter cet article

commentaires

Adrien lesailesbleues 27/06/2012 14:22


Parier sur une croissance est tout aussi irréel (voire mensonger) que de sacrifer son peuple sur l'hôtel de l'austérité. Je m'explique, Provoquer la croissance c'est mieux vivre en accélérant
vers le mur de la dette. L'austérité, c'est sacrifier le peuple pour s'écraser plus tard contre ce même mur. Je te propose de découvrir qui construit le mur et comment les en empêcher :


 


Connais-tu Étienne Chouard ? C'est l'une des rares personnes à comprendre ET à très bien expliquer le mécanisme d'asservissement des peuples par la dette. Il ne faut pas trouver d'autre solution
au remboursement de la dette, il faut stopper son accroissement mécanique et exponentiel. 


 


Voici une première vidéo explicative : http://www.dailymotion.com/video/xldqty_etienne-chouard-la-dette-et-la-fin-de-l-etat-providence_webcam 


Toutes les autres sont passionantes. 

       

Recherche

Le Lab Démocrate

Clics


 

Wikio - Top des blogs - Politique 

Classement local