14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 11:00

Fabrice LOHER est Conseiller Régional sortant. Il est candidat pour devenir la Tête de liste du MoDem dans le département du Mobihan (56) en Bretagne


Fabrice LOHER, qui êtes-vous ?

 

Je suis breton, d’origine et de tempérament ! J’ai 42 ans et je suis un « jeune papa » de 2 petits garçons…

 

Quel est votre parcours politique ?

 

Je suis adhérent de l’UDF depuis 1986 et j’ai suivi toutes les transformations que notre famille politique a connues depuis. J’ai évidemment participé avec enthousiasme aux campagnes présidentielles de 2002 et 2007. Je suis conseiller municipal de Lorient depuis 1999 et conseiller régional de Bretagne depuis 2004.

 

Et votre parcours citoyen ?

 

Je suis fortement engagé dans la vie associative à Lorient, comme bénévole dans le sport et comme acteur du Festival Interceltique de Lorient. C’est une autre manière de se mettre au service des autres.

 

Pourquoi êtes-vous au MoDem ?

 

La famille centriste a besoin de s’appuyer sur ses « deux jambes », le centre-droit mais aussi le centre-gauche. Le Mouvement Démocrate doit incarner ce rassemblement pour construire une voie alternative au conservatisme libéral et au socialisme étatiste.

 

Parlez-nous du groupe MoDem au Conseil régional de Bretagne ?

 

C’est un groupe qui a fait preuve d’une grande liberté d’expression et d’une attitude toujours constructive. C’est ainsi que nous avons appuyé certains dossiers importants tels que le chèque-livre lycéen ou le schéma énergétique. Mais nous avons aussi dénoncé les augmentations excessives des impôts régionaux.

 

Quels sont vos engagements au sein du Conseil (commission et autre) ?

 

Je suis membre des commissions formation et pêche et j’ai notamment suivi la mise en place et les travaux du Conseil régional jeunes.

 

Quels sont pour vous les prochains dossiers importants de la Région Bretagne ?

 

3 dossiers majeurs : le développement économique pour que nos jeunes diplômés trouvent davantage de débouchés professionnels en Bretagne qu’aujourd’hui ; l’aménagement du territoire pour que la métropole rennaise n’aspire pas toutes les forces vives de la Bretagne ; enfin, je suis convaincu que la Région doit s’impliquer davantage sur les questions de vie quotidienne tels que le logement et la santé.

 

Le MoDem est une 3ème voie forte entre le PS et l’UMP, comment pouvons-nous nous faire entendre ?

 

Je suis plus que jamais convaincu que la vie politique française a vraiment besoin d’un mouvement qui refuse les attitudes systématiques. Avec une nouvelle façon de faire de la politique, en s’appuyant davantage sur les citoyens, les forces intermédiaires, le Parlement. On ne peut plus prendre les citoyens pour des « gogos », avec toujours plus de promesses non tenues fondées sur des doctrines obsolètes ou inspirées par l’humeur du jour.



Interview réalisé par David Guillerm pour les Temps MoDem, magazine des Jeunes Démocrates.

 

 

Partager cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram