18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 10:05

le-combat-des-chefs.jpgDepuis le remaniement du gouvernement Fillon III, le Centre se retrouve très médiatisé avec l’éviction d’Hervé Morin et de Jean-Louis Borloo du gouvernement. Ceux-ci prétendent avoir le désir de reconstituer les Centre afin de peser et surtout d’assurer leurs hypothétiques candidatures à la présidentielle de 2012.


Les médias se délectent de cette situation, d’autant plus qu’un récent sondage place François Bayrou comme meilleur représentant du Centre avec 41% des sondés allant dans ce sens. Nous avons ici tous les éléments qui plaisent au monde politico-médiatique : 3 hommes potentiellement candidats à la présidentielle et un « combat des chefs » qui s’annonce. D’ailleurs, on pourrait même ajouter la candidature de Dominique de Villepin dans cette approche.


La recomposition du Centre souhaitée par Jean-Louis Borloo ou encore Hervé Morin est une hypocrisie car ceux-ci sont incapables de se détacher de l’UMP, parti qui est loin pourtant de les prendre en considération dans les actes comme dans les idées.


Je ne crois pas à cette recomposition du Centre. D’ailleurs, je ne crois pas à une quelconque recomposition du Centre avant 2012. En effet, nous sommes entrés depuis quelques années dans une période où l’affecte prime sur les idées. Trop souvent, les gens décident de voter pour des personnalités au lieu de voter pour des idées.


Peut-être observerons-nous des rapprochements dans la période qui précède 2012 mais ceux-ci resteront anecdotiques. Je ne crois pas aux rapprochements des différents partis se revendiquant centristes car les égos rendent impossibles ces projets.


Pourtant, ils sont nombreux les militants qui aimeraient voir se construire enfin une troisième voie allant de Dominique de Villepin à Daniel Cohn-Bendit en passant par Arthuis, Borloo, Bayrou ou encore Corinne Lepage et les socio-démocrates du PS. Alors, comment faire bouger les lignes ? Comment forcer nos responsables politiques à s’entendre ?


A mon avis, il n’y a qu’une seule solution : il faudra casser les équilibres existants. Pour cela, il faudra déjà changer de vision d’ensemble. Je ne crois pas à la recomposition du Centre car les termes « Centre », « centristes », etc. renvoient à une période dont beaucoup sont nostalgiques mais vers laquelle nous ne reviendrons pas.


Demain, si des rassemblements doivent s’opérer, cela ne se fera pas sur des définitions dépassés. Que représentent aujourd’hui la gauche, la droite et le centre ? Les messages sont brouillés et les citoyens ne s’y retrouvent plus. La troisième voie doit construire son identité propre afin de constituer une base solide, une plateforme de rassemblement.


Enfin, pour porter ce rassemblement, il faudra beaucoup de modestie de la part de chacun de nos responsables. Il faudra cependant un « chef » qui aura permis de casser les équilibres. Je laisse à chacun la possibilité de donne son avis, mais je ne vois pas qui d’autre dans la vie politique française pourrait mieux incarner ce représentant que François Bayrou. Il a su au fil des années rester indépendant pour défendre cette idée de troisième voie et je crois que son élection casserait un système pour constituer une nouvelle donne politique.


Il est clair pour moi que le Centre ne se rassemblera pas mais il y a quelque chose d’autre qui peut demain se constituer. Il existe dans la plupart des courants politiques des personnalités de qualité qui mériteraient de travailler ensemble pour faire avancer la France et l’Europe.

Partager cet article

commentaires

FrédéricLN 18/11/2010 16:01



Assez d'accord avec tout ce billet !



       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram