5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 10:30

Le nouveau réacteur nucléaire d’EDF coûtera 5.2 milliards d’euros de plus que prévu initialement en 2007. L’EPR de Flamanville est un chantier hors de prix. La facture atteint maintenant 8,5 milliards d’euros pour ce réacteur de nouvelle génération.


Ces coûts posent une nouvelle fois la question de l’intérêt stratégique du nucléaire à l’heure où les énergies renouvelables sont de plus en plus nécessaires. Les pro-nucléaires ont toujours clamé la force industrielle et le potentiel à l’exportation de la technologie française liée à l’énergie nucléaire, mais le coût exorbitant affiché par le futur réacteur de Flamanville pourrait stopper totalement ces ambitions.


Avec cette nouvelle hausse de la facture pour la construction du réacteur de Flamanville, le prix de l’électricité produite serait maintenant de 105 € le mégawattheure (MWh) selon les analystes d’UBS, c'est-à-dire, un prix plus de deux fois supérieure au coût moyen de l’électricité des 58 réacteurs.


Ce nouveau coût de production ne justifie plus les arguments selon lesquels, le développement des énergies renouvelables ne seraient pas rentables. Selon l’ONG Greenpeace, ce nouveau réacteur ne sera ainsi pas compétitif avec l'éolien terrestre. En effet, la production électrique de l’éolien terrestre coute 82 euros le MWh (tarif de rachat).


Les autorités françaises doivent arrêter d’injecter sans réfléchir des milliards dans l’énergie nucléaire, et doivent rapidement mettre en place un plan industriel pour l’énergie renouvelable en France afin de développer des entreprises compétitives dans ce domaine, sans quoi, nous louperons ce virage engagé dans le monde et des milliers d’emplois d’avenir pour le pays. 


L-EPR-de-Flamanville.jpg

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans environnement
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram