2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 13:00

C’est étonnant de constater que c’est un ancien membre du Parti Socialiste qui puisse défendre l’idée d’un grand débat sur l’Identité National ; ressortant par la même occasion un grand thème de Nicolas Sarkozy lors des Présidentielles de 2007.

 

On dit pour les centristes qui rejoignent l’UMP qu’ils deviennent ensuite plus à droite que la droite mais pour les membres du PS, c’est encore pire !

 

Forcément l’idée lancée par Eric Besson a suscité un tollé mais c’est sûrement le but recherché car ça fait gagner des voix… D’ailleurs l’UMP en a bien besoin après les polémiques sur le Prince Jean et sur les 3 Afghans.

 

Mais réfléchissons un peu, sur le long terme, l’UMP se flingue le pied et pire, il est en train de planter la société. Dans l’idée d’identité nationale, il y a un relent de racisme et de stigmatisation des musulmans. Stigmatiser l’Islam pousse à la confrontation des cultures et à l’extrémisme.

 

Le port de la burqua est sans aucun doute la réponse à ce rejet par pure stratégie politique. Le mieux vivre ensemble dans la compréhension attenue les extrémismes et nous devons le prôner.

 

L’identité nationale, comme le dit François Bayrou, n’appartient pas aux politiques. On ne peut pas lui donner une forme concrète car c’est un élément en perpétuel évolution. La France se base sur La Liberté, L’égalité, La Fraternité et la Laïcité alors appliquons c’est déjà ces valeurs et nous verrons ensuite…

 

Pour rappel, en Turquie, pays musulmans et laïque, le port du voile est interdit dans les Universités et les écoles. La France est un pays qui se veut laïque, elle a qu’à appliquer les mêmes principes en toute transparence plutôt que lancer des concepts nauséabonds.

 

 La France n’est pas menacée par les musulmans, elle est menacée par l’extrémisme et le racisme. Lancer l’idée d’une Identité Nationale c’est imposer une dictature de la masse à notre société.

 

Nous devons faire attention aux dérives. Vouloir cadrer une identité n’est pas s’en rappeler les pires moments de notre histoire et la société peut très facilement tomber dans un délire de la majorité.

 

Interdirons-nous les séropositifs comme aux USA ? L’homosexualité redeviendra-t-elle un péché ? Les minorités visibles seront-elles rejeter ?

 

Je crois qu’avec ce débat nous marchons sur des œufs et l’UMP risque de se voir imposer des choix dangereux avec l’opinion publique à qui on agite à longueur de temps des foulards rouges.

 

Partager cet article

commentaires

David Guillerm 02/11/2009 19:24


Il est clair que le débat voulu par la majorité n'est pas un vrai débat. C'est un débat electoraliste mais dangereux. Je pense même que ce débat implique encore plus que ce qu'il montre.

Un Etat qui se referme sur lui-même, c'est un Etat qui va mal. Et ce mal vient, je le pense, de l'Etat même car si les français sont de plus en plus méfiants vis-à-vis des autres c'est parce qu'ils
ont le sentiment que la mondialisation est en train de leur prendre leur boulot et leur argent.

Un certain milieu politico-médiatique a d'ailleurs tendance à confirmer ces personnes dans leur opinion. Pourtant, les membres de ce milieu sont les premiers à défendre la destruction des barrières
et une ouverture à la concurrence libre et féroce.

Une sorte de cercle vicieux en somme.


Orange pressé 02/11/2009 16:02


Le plus embêtant dans cette histoire est que l'on doute de l'organisation d'un "vrai" débat. On a surtout l'impression que le concept d'identité nationale à la sauce Sarkozy/Hortefeux/Besson
destiné à séduire l'extrême-droite, se construit sur dans l'opposition à ce qui est étranger, différent. Or, c'est là que ça pose problème et que ça heurte l'identité nationale la vraie de la
France qui est une terre d'accueil et d'ouverture comme peut le témoigner le nombre de français qui ont des ascendants d'origine étrangère.

La France est le pays du droit du sol et pas du droit du sang, ce qui est totalement contraire à la volonté d'Eric Besson et de Nicolas Sarkozy voulu pour ce débat.


       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram