18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 11:38

Le 27 novembre 2012, un nouveau groupe est né à l'Assemblée Nationale, le R-UMP présidé par François Fillon. J'ai écris un récapitulatif sur le sujet, à lire en cliquant sur le lien suivant.

assemblee_nationale_2012.jpg

Le deuxième tour des élections législatives a eu lieu hier. Elles ont permis de confirmer la majorité de François Hollande afin que celui-ci puisse appliquer les réformes promises durant la campagne présidentielle.


Le scrutin législatif a également apporté une nouvelle configuration de l’Assemblée nationale où le FN fait sa réapparition après de très longues années en son absence. Symbolique des temps d’incertitude que nous connaissons, l’entrée de l’extrême-droite au Palais Bourbon doit impérativement réveiller les consciences des politiques. Le taux d’abstention record de 44% de ces élections est un autre exemple du désintérêt des Français pour les politiques, l’époque n’est pas à l’autosatisfaction. Il faudra redonner poids et légitimité aux Députés, représentants des citoyens, en changeant peut-être le calendrier électoral mais surtout en faisant preuve de pédagogie auprès des Français.


Il y a tout de même un changement positif à signaler dans les résultats d’hier, c’est l’augmentation importante du nombre de femmes députées. Avec 155 femmes, la France fait un nouveau pas vers la parité. Ce chiffre reste malgré tout bien éloigné d’une parité complète. Les 422 hommes et 155 femmes marquent un net fossé à combler. L’Assemblée nationale gagne tout de même une cinquantaine de femmes par rapport à 2007. Il ne faut pas se faire d'illusion, sans un scrutin proportionnel complet, nous n'arriverons jamais à la parité. 


La composition de la nouvelle Assemblée nationale


C’est le PS qui sort bien sûr renforcer durant ces élections avec 281 députés. On peut également compter dans les 20 députés Divers Gauche de nombreux candidats PS dissidents aux candidats officiels. Le Mouvement Républicain et Citoyen de Jean-Pierre Chevènement remporte 3 députés tandis que le Parti radical de gauche obtient 12 élus et nous a promi, par la voix de son Président Jean-Michel Baylet, de constituer un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale. Le PS et ses alliés auront donc la majorité absolue pour gouverner.


De son côté, le Front de Gauche constitué des communistes et partisans de Jean-Luc Mélenchon, s’en sort avec 13 députés et exige que le nombre de députés soit réduit à 10 pour pouvoir constituer un groupe parlementaire.


Les Verts obtiennent 17 députés et pourront constituer pour la première fois un groupe parlementaire à l’Assemblée.


L’UMP perd de nombreux élus mais reste très majoritaire à droite avec 194 députés tandis que 13 Divers Droite sont également élus. Le Front National réussit à placer 2 députés dont la plus jeune député de France, Marion Maréchal-Le Pen, agée de 22 ans. Jacques Bompard, ex-Fn est aussi élu. L’extrême-droite obtient donc 3 élus.


Au Centre, le bilan est mauvais. Le MoDem avec son label « Le Centre pour la France » obtient 3 députés (Jean Lassalle, Thierry Robert, et Philippe Folliot) comme dans la précédente mandature. François Bayrou n’est pas réélu pour sa part. Je dois reconnaitre que je me suis trompé dans mon pronostic, les béarnais ont préféré donner des voix à deux inconnus du PS et de l’UMP plutôt que d’élire Bayrou. Celui-ci a fait une déclaration sincère dans laquelle il reconnait sa défaite et il affirme que son engagement prendra maintenant une autre forme.


Le Nouveau Centre et l’Alliance Centriste obtiennent tous les deux un total de 13 députés et le Parti radical valoisien se retrouve avec 5 élus.


La situation du Centre dans les périodes de crise n’a jamais été la meilleure. Il faut maintenant espérer que le rassemblement souvent dressé tel un étendard, se fera et permettra à aux élus centristes et démocrates de peser sur la vie politique. Si les élus du MoDem, du NC, de l’AC et des radicaux se rassemblaient, nous obtiendrions un groupe de 21 députés.


Nous verrons dans les prochains jours comment se dessineront les futurs groupes parlementaires de cette nouvelle Assemblée Nationale.

Partager cet article

Published by David Guillerm - dans France
commenter cet article

commentaires

Profil

moi2

Nous sommes aujourd’hui face à une crise économique, sociale et environnementale sans précédent. Dans cette période confuse où les puissants voudraient nous faire croire que seule une mondialisation sans barrière pourrait nous aider, nous nous devons de leurs rappeler qu'ils sont là pour protéger leurs concitoyens et améliorer le niveau de vie de tous. De nouveaux modèles sont sur le point d’émerger et ceux-ci sont les proies de lobbies de toutes sortes. Il est impossible de savoir quel sera le modèle majoritaire de demain mais notre époque donne la possibilité à chacun d'entre nous d’influencer sa forme, c’est pourquoi nous devons combattre ces idées moutonnières qui privilégient les profits et la croissance face à un modèle plus durable et égalitaire pour les Hommes et à la redistribution des richesses.

David Guillerm,

Président des Jeunes Démocrates de Bretagne

Recherche

Web 2.0

mail2facebook.pngtwitter.pngnewsletter.jpgrss.pngmodem.jpgjdem.jpgecologie.jpgbreizhio.jpgmobile.png 

Suivez-moi sur Twitter

S'abonner à davidguillerm sur Twitter

 

Le Lab Démocrate

Rejoignez nous!

Clics


 

Wikio - Top des blogs - Politique 

Classement local
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog