12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 11:30


Il  y a quinze jours, je lançais une idée longuement discuté avec
David Le Borgne, militant de Nantes. Cette idée exposée dans l’article considéré comme provocant et intitulé « François Bayrou ne devrait-il pas démissionner » a créé beaucoup de débat. Outre les personnes qui n’ont pas compris notre démarche, les discussions ont été, je le pense, plutôt constructives.

En effet, sur Facebook, où le débat a été le plus réactif, nous avons pu lire plus d’une centaine de commentaires et cela sans compter les discussions privées que j’ai moi-même eu avant et après la publication de
cet article.

L’idée de l’article était simple mais je tiens ici à la réexposer car je pense qu’elle n’a pas été comprise de tous. Nous avons, de façon provocante mais c’est nécessaire pour se faire entendre, lancé l’idée que François Bayrou démissionne de son poste de Président du Mouvement Démocrate.

Pourquoi François Bayrou devrait démissionner ?

Cette démission n’aurait que deux buts :

1-
     
Que François Bayrou se consacre à sa candidature aux Elections Présidentielles de 2012, de son parlement de l’alternance et bien sûr de sa stature internationale.

2-
     
Que le Mouvement Démocrate puisse se consacrer à sa construction propre au-delà d’une seule personnalité afin de présenter des femmes et des hommes capables de gérer la société et qu’il puisse se construire durablement avec le respect de la démocratie.

Bien sûr, l’idée est venue du problème que François Bayrou ne s’intéresse pas à la construction du mouvement car il pense que ce n’est pas essentiel.  De plus, les problèmes que nous avons pour exister au-delà de François Bayrou doivent être réglés. 

L’idée n’était donc pas d’éjecter François Bayrou du MoDem mais bien de lui donner les outils nécessaires pour qu’il puisse espérer un minimum pouvoir gagner aux présidentielles de 2012.

Qu’est-ce qui est ressorti du débat sur l’article ?

Les opinions des militants sur la question ont forcement été très différentes mais il ressort tout de même des idées concrètes qui devraient, je le pense, nous faire avancer. Ainsi, il est clair que la gestion du Mouvement Démocrate n’est pas bonne et qu’il faut modifier de nombreux paramètres :

1-
     
Nous devons changer la gestion interne du Mouvement Démocrate. Il y a deux possibilités, soit François Bayrou doit laisser sa place pour qu’un autre président gère le mouvement, soit il accepte de déléguer à une équipe renforcée qui se consacrera à l’avenir du parti. L’idée serait de nommer une sorte de 1e ministre qui conduirait le parti.

2-
     
Nous devons avoir une équipe de communication externe efficace avec une stratégie commune pour avoir un fil conducteur sur lequel les gens pourront s’appuyer.

3-
     
Le Mouvement Démocrate doit se décentraliser car l’attente des régions est grande. Nous sommes le parti du régionalisme, de l’Europe des Régions. Nous devons faire confiance aux régions et arrêter de tout décider à Paris. Et c’est dans cette optique que nous pourrons construire un véritable réseau de militants pour bosser les idées et travailler le terrain.

Le Mouvement Démocrate a été créé dans l’espoir de réformer la politique, de proposer un nouveau projet avec comme principaux objectifs la démocratie, le développement durable et le retour d’une société construite pour les Hommes. Aujourd’hui, l’espoir est en train de s’effacer pour de nombreux militants. Le MoDem doit réaliser un retour aux sources et repartir au combat car c’est nos idées qui doivent être celle qui géreront la France demain.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Mouvement Démocrate
commenter cet article

commentaires

Philippe de Montrouge 12/11/2009 21:29


J'approuve l'analyse, et les conclusions qui ressortent du débat que vous avez provoqué me semblent en adéquation avec ce que j'entends de droite et de gauche. 
 


patate 12/11/2009 13:24


CA SERAIT DANGEREUX ET DELICAT POUR LUI


       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram