12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 15:50

lepen_melenchon_urbaniak.jpg

 

En annonçant sa candidature à Hénin-Beaumont, base électorale de Marine Le Pen dans le Pas-de-Calais, Jean-Luc Mélenchon compte monopoliser l’ensemble du débat des élections législatives. Le candidat du Front de Gauche affirme vouloir empêcher la présidente du Front National d’entrer à l’Assemblée Nationale.


Ce parachutage retentissant est surtout l’occasion pour celui-ci de focaliser l’attention médiatique sur lui-même et sur l’ensemble des candidats communistes en espérant créer une nouvelle dynamique. Pour rappel, Jean-Luc Mélenchon a réalisé 11.10% des voix à la présidentielle contre 17.90% pour Marine Le Pen.


La stratégie de Mélenchon ne manque pas de panache. On peut lui reconnaître une volonté de mouiller la chemise pour faire du bruit. Cependant, je ne suis pas certain que cette guerre violente entre les deux leaders de partis extrémistes dans un combat de coqs soit la meilleure solution pour redorer la politique et redonner espoir à de nombreux citoyens désespérés par la situation du pays…


Indubitablement, cette passe d’arme entre l’extrême-droite et l’extrême-gauche devraient prouver aux Français que les solutions ne se trouvent pas là. Personnellement, je n’ai pas plus envi d’une islamophobe à l’Assemblée Nationale, que d’un gauchiste vulgaire dont les insultes vis-à-vis des autres politiques, des journalistes et de certains citoyens ne cessent de progresser.


L’enjeu national de cette élection sera plutôt pour les citoyens de la 11e circonscription du Pas-de-Calais de filer deux gifles à Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon en les privant de siège à l’Assemblée Nationale au profit d’un autre candidat. Assurément, le salut ne viendra pas du côté du PS dont la fédération du PDC a été accusée d’être un système de corruption généralisé par Gérard Dalongeville, l'ancien maire socialiste d’Hénin-Beaumont dans son livre intitulé "Rose mafia". La solution réside chez un autre candidat.


Jean Urbaniak, maire de Noyelles-Godault et ancien député indépendant de 1993 à 1997, a ainsi déclaré sa candidature sur la même circonscription que les deux autres gugusses. C’est sans aucun doute celle-ci qui est la véritable alternative à Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon.


On retrouve dans le dialogue républicain de cet homme de la sincérité face au monde politique. Il a une véritable volonté de traiter les sujets de fond. Il donne ainsi trois de ces priorités sur son site :


- Redonner à la France son autonomie financière pour retrouver la croissance et recréer des emplois.


- Lutter contre l’injustice, lutter contre les inégalités qui minent notre pays, qui renforcent la fracture sociale et toutes les exclusions et, finalement, qui pénalisent très lourdement tous les habitants de notre ancien Bassin Minier.


- Enfin, contribuer au développement des politiques de Production et d’Education qui, constituent les deux outils fondamentaux pour permettre à notre pays de retrouver son autonomie économique, et à ses habitants de pouvoir espérer vivre mieux.


Perso, si je vivais dans cette circonscription, mon choix se porterait sur Jean Urbaniak. J’espère que les électeurs feront également ce choix !

 

6a0168e86dc826970c0168e924f735970c-950wi.jpg

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans France
commenter cet article

commentaires

       

Recherche

Le Lab Démocrate

Clics


 

Wikio - Top des blogs - Politique 

Classement local