13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 11:58

6a010534a85cc1970b014e6001753c970c-320wiC’est en tout cas le constat réalisé par le Journal du Net dans un dossier consacré à cette thématique. De nombreuses entreprises ont fait le choix du « Made in France » et c’est celui-ci qui fait leur succès à l’international.


Ubifrance, l’agence pour le développement international des entreprises aborde cette thématique dans l'air du temps depuis la présidentielle, autour d’ « atelier Made in France » en partenariat avec le Journal du Net. L’une d’elle se tiendra le 20 juin à Paris pour discuter du succès des entreprises qui continuent de fabriquer sur le territoire français malgré la mondialisation et la concurrence des prix. Cet atelier d'information gratuit s'adresse aux dirigeants de PME et d'ETI, aux responsables export et marketing des entreprises. De 9h à 18h, des tables rondes et des conférences sur la thématique du made in France à l'export se succèderont.

 

Le dossier du Journal du Net reprend en tout cas des exemples concrets d’entreprises. 5 sociétés sont ainsi citées : Rossignol, Lacoste, Air France, les meubles Gontier et les fours Bourgeois. Pour chacun d’entre elles, la production francaise a été un vecteur de qualité et de succès.

 

Après avoir délocalisé une partie de sa production en Chine en 2007, Rossignol a décidé de rapatrier le tout dans son usine historique de Sallanches, en Isère. Cette stratégie lui a permis de renouer avec les profits car les consommateurs cherchent de plus en plus la qualité et la traçabilité dans leurs achats. Les noms Rossignol et Dynastar sont de cette manière systématiquement associés à la France. Or, un produit fabriqué en France est assimilé par le consommateur étranger à un objet de qualité.


Le cas de la branche textile de Lacoste est similaire. Depuis sa création en 1933, la majeure partie de sa production sort des usines de son partenaire historique Devanlay à Troyes.La marque a fait le choix de privilégié la proximité, elle a trois zones de production et d'approvisionnement et être au plus près de ses fournisseurs et de ses clients.

 

Les autres cas : Air France, Gontier et Bourgeois, sont aussi symboliques d’une démarche et d’un positionnement en faveur de la qualité française. Ces entreprises profitent du rayonnement culturel de la France, de ses valeurs, et y contribuent également.

 

Relancer la production et relocaliser celle qui est partie, ces deux objectifs sont possibles au regard de ces exemples. Les politiques doivent aujourd’hui mettre en place les outils qui permettront cette nouvelle stratégie industrielle, sans jamais brader les acquis sociaux. Les prochaines années seront cruciales et devront aller dans ce sens. Il nous faudra réfléchir collectivement aux solutions nécessaires à ces objectifs.

 

Je ne pourrais pas participer à l’« atelier Made in France » le 20 juin à Paris, mais si vous passez dans le coin, profitez-en.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans France
commenter cet article

commentaires

       

Recherche

Le Lab Démocrate

Clics


 

Wikio - Top des blogs - Politique 

Classement local