12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 10:48

10candidats.jpg

Le 2 avril, je me réjouissais d’un débat organisé entre les dix candidats par la chaine de télévision France 2 mais c’était sans compter sur Nicolas Sarkozy et François Hollande. Une nouvelle fois les « deux favoris » de cette élection, ont réussi à imposer leur choix aux journalistes écrasant par la même occasion la démocratie et leur travail.


A la place d’une véritable confrontation, la chaine nous a mis en place des passages chronométrés des candidats face aux journalistes dans deux émissions « Des paroles et des actes ». L’une avait lieu hier soir avec Poutou, Joly, Dupont-Aignan, Hollande et Le Pen. L’autre aura lieu ce soir avec Bayrou, Sarkozy, Artaud, Cheminade et Mélenchon.


Le public n’a pas été au rendez-vous de la première émission qui, avec une audience de 3.4 millions de téléspectateurs, peut être vu comme un véritable échec. Rien d’étonnant à cela, à la place d’une confrontation qui aurait fait couler beaucoup d’encre et intéressé les Français, on nous a fait passer un par un les candidats pour qu’ils puissent débiter tranquillement leurs arguments. Il n’y avait rien de nouveau sous les projecteurs de cette émission alors qu’un débat aurait supprimé les artifices et les combinaisons, obligeant par la même occasion les candidats à se révéler véritablement.


A l’heure des chaines d’information, d’Internet… l’absence d’un vrai débat dans cette campagne est une honte. Il faut absolument que le CSA réfléchisse à l’obligation d’un ou plusieurs débats pour la prochaine élection présidentielle, en 2017…


En attendant, il faudra se contenter de ce qui existe et se féliciter que pour deux émissions, tous les candidats auront été à peu près sur le même pied d’égalité, et ceci, pour la première fois dans cette campagne…

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans France
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram