4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 14:40

3892409232_9d87663bc9_o.jpgDepuis quelques jours, une rumeur se répand très rapidement dans la presse. François Bayrou reviendrait à droite et se « recentrerait ». De nombreux articles titraient récemment « Bayrou se recentre », titre assez étrange pour un homme politique qui s’est toujours revendiqué du Centre et dont on voudrait faire croire un retour à droite.

Du journal « Le Monde » au « Figaro » en passant par le « Ouest-France » et autres, on nous affirme haut et fort que le MoDem et François Bayrou seraient sur le point de faire leur entrée dans la majorité. Pourtant, le principal intéressé a démenti dès le premier article, cette rumeur par un commentaire vérifié.

Une histoire farfelue

La situation prête à sourire, François Bayrou, l’homme politique qui a eu la force et le courage de se séparer de certains de ses proches pour défendre ses idées et sa vision d’une société apaisée et ouverte au-delà des clivages politiques serait prêt à se renier pour des histoires de postes ?

Les médias ont tous plongé dans cette histoire farfelue et démenti par le principal intéressé, à croire que leur objectif est de transformer la société française en deux camps où les termes droite et gauche seraient les seuls à avoir un sens. Ils se disaient tous enfin nous allons pouvoir classer définitivement François Bayrou à droite et régler le problème Bayrou.

Le dernier coup politique de Bayrou

Mais la situation est loin d’être aussi simple. Entre droite et gauche, entre noir et blanc, il existe d’autres choses et les français aspirent toujours à dépasser ces clivages obsolètes. Un retour de Bayrou dans la majorité n’a pas de sens.

François Bayrou sera candidat en 2012 et se sera certainement son dernier coup politique. Pourquoi chercherait-il à « redonner » des voix à un candidat comme Sarkozy ? Lorsque je lis des commentaires qui affirment qu’aujourd’hui Bayrou ne peut exister qu’en faisant un virage à droite vers l’UMP, je me dis que les gens ne réfléchissent pas beaucoup.

Bayrou a eu le courage, malgré les difficultés, les attaques, etc. de tenir le cap et de continuer. Beaucoup de personnalités politiques auraient lâché l’affaire depuis longtemps et seraient revenues à d’autres activités. François Bayrou n’a pas besoin de la politique pour gagner sa vie et s’il est là aujourd’hui c’est par ses convictions.

Comment se dessine la suite

Le Président du Mouvement Démocrate entouré des principaux représentants de notre mouvement (Marielle de Sarnez, Robert Rochefort, Jean-Luc Bennahmias, Nathalie Giesbeck, Abdoulatifou Aly, Jean Lassalle, Marc Fesneau et beaucoup d’autres) ainsi que des militants, a repris le travail de fond. Ses interventions dans la presse sont posées et traitent essentiellement de fond ce qui est une bonne chose.

C’est d’ailleurs le manque de mots durs vis-à-vis d’autres responsables politiques que la presse a parlé de rapprochement avec Sarkozy. François Bayrou a parlé de fond et n’a attaqué personnes pour que les médias reprennent ses propositions de fond et ils n’ont repris que des hypothèses invraisemblables.

Pourtant, si François Bayrou continue sur cette voie et revient à l’essentiel en étant la force de propositions qu’est historiquement le centre, il ne fait aucun doute que le MoDem et lui-même retrouveront de la crédibilité et de la confiance auprès des français.

Ce qui est important demain, c’est qu’un mouvement continue à porter l’idée du dépassement des clivages pour proposer un projet plus équitable aux français. Aujourd’hui, le MoDem reste le seul mouvement qui porte encore cette idée. En 2012, François Bayrou sera candidat à la présidentielle et il sera le meilleur représentant de cette troisième voie. Après, ces élections, nous continuerons à construire et à proposer notre projet car avant de porter un candidat, ce sont des idées que nous défendons.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Mouvement Démocrate
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram