14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 14:10

Robert Rochefort, Vice-président du Mouvement Démocrate, a été interrogé avec d'autres experts sur la question des retraites en tant que spécialiste sur ces questions:

 

ROCHEFORTPARIS (AP) — L'allongement de la durée de vie professionnelle semble inéluctable pour assurer le financement futur des retraites, mais il ne peut être réalisé dans les conditions actuelles du marché de l'emploi, estiment des spécialistes pour qui il faut surtout repenser la place du travail dans la société, et revaloriser celui des aînés.

 

"La vraie question n'est pas celle des retraites mais celle du travail", assure le député européen Robert Rochefort (MoDem), sociologue spécialisé dans l'étude des conditions de vie en France.

 

Le vieillissement démographique et les départs massifs à la retraite des baby-boomers impliquent que l'"on va devoir travailler plus longtemps pour payer les retraites", explique-t-il dans un entretien à l'Associated Press. "Il faudra donc réinventer le travail après 60 ans car en France, où la productivité horaire est vive en raison notamment des 35 heures, les gens sont épuisés dès 55 ans".

 

Si des mesures favorisant les naissances ou l'immigration permettraient d'atténuer cette évolution démographique, selon lui, elles ne la supprimeraient pas. "L'espérance de vie augmente: non seulement la mort recule, mais aussi la vieillesse", relève l'ancien directeur général du CREDOC (Centre de recherche pour l'étude de l'observation des conditions de vie).

 

Or, le système de travail actuel se caractérise par une incohérence flagrante, note le sociologue Serge Guérin. "On vieillit moins vite et mieux, sauf dans l'entreprise, où les gens sont âgés dès 45 ans", dénonce-t-il. "On veut mettre en place un système où les gens doivent travailler plus longtemps alors que les entreprises mettent les vieux à l'écart dès qu'elles sont confrontées à une difficulté économique", ajoute-t-il en affirmant que "si le taux d'activité des seniors était plus convenable, le problème (des retraites) serait vite réglé".

 

Pour les deux spécialistes, une réflexion globale s'impose donc, qui tienne compte de la place et de la forme du travail dans la société, de l'articulation des temps de vie et des aspirations des travailleurs.

 

"Si on fait fi de ces paramètres, on aura une réforme inapplicable et on ira droit dans le mur", avertit Robert Rochefort. "Il n'y a rien de pire que d'aborder la question des retraites d'un point de vue purement comptable", en ne faisant que "déplacer le curseur" pour augmenter l'âge de départ à la retraite, fixé aujourd'hui à 60 ans, ou la durée de cotisation.

 

La clé de la réussite réside, selon lui, dans un système plus souple autorisant notamment le travail à temps partiel, le cumul emploi-retraite ou le bénévolat sans perte de points de retraite. Les entreprises seraient mises à contribution et devraient investir dans la formation des salariés "dès 45 ans pour les préparer à l'emploi qu'ils auront à partir de 55 ans".

 

L'essentiel, renchérit l'eurodéputé, est de s'assurer que le temps supplémentaire travaillé ne soit pas supérieur au gain d'espérance de vie.

 

Serge Guérin insiste lui aussi sur la nécessité de "réinventer" de nouvelles façons de travailler, qui valorisent les compétences et l'utilité sociale plutôt que la seule productivité.

 

"On ne peut plus penser aujourd'hui en termes de carrières linéaires", soutient-il. "Il faut comprendre que les êtres humains ne fonctionnent pas sur le cycle des entreprises mais sur le cycle de vie, et qu'ils ont le droit de faire autre chose que de travailler". Dans ces conditions, "pourquoi ne pas travailler jusqu'à 70 ans, avec le droit de s'arrêter plusieurs fois durant les 45 ans de carrière?", s'interroge-t-il.

 

Parallèlement, souligne le sociologue, il faut aussi stimuler le travail des jeunes, qu'"on ne laisse pas entrer sur le marché du travail en multipliant les stages non générateurs de cotisations", et réfléchir à d'autres sources de financement des retraites que les seuls travailleurs. AP

Partager cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram