15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 18:00

Fleuve-silencieux-INTERN-Diverse.jpg

 

Je profite de ce billet pour vous présenter le palmarès du 26e festival européen du film court de Brest qui s’est clôturé dimanche dernier. Le festival aura une nouvelle fois été l’occasion de belles découvertes et de bons moments. La force du court-métrage réside plus que jamais dans son format qui lui donne l’occasion de se focaliser sur un sujet et de l’exploiter jusqu’au bout.


Des rires, des larmes et de l’émotion, cette 26e édition aura été une belle réussite pour Côte Ouest, l’association organisatrice.


Le Palmarès :


Grand prix du Film court de la Ville de Brest : Apele Tac (La rivière silencieuse), le film dramatique de Anca Miruna Lazarescu, Roumaine devenue Allemande, dont l’intérêt pour l’immigration vient de sa propre histoire.


Prix Révélation du Film court de la Ville de Brest : Deux inconnus (The Strange Ones), un inquiétant film franco-américain plein de suspense des talentueux Lauren Wolkstein & Christopher Radcliff. Mention spéciale : Lel Chamel de Youssef Chebbi.


Prix européen du Conseil régional de Bretagne : Det kommer aldrig att ga över, (Pour toujours) de la Suédoise Amanda Kernell. Une belle chronique tout en nuances et en délicatesse, en regards et en silences. Mention spéciale : Salvatore, intense film franco italien de Bruno Urso & Fabrizio Urso.


Prix du Moyen Métrage du conseil général du Finistère : Sing me to sleep (Chante-moi une berceuse) du Polonais Magnus Arnesen. L’histoire touchante d’un fils solitaire qui rassure sa mère mourante en lui présentant une petite amie, engagée pour jouer ce rôle. Mention spéciale : Baby de Daniel Mulloy, excellent film britannique, à l’image et au scénario très soignés.


Prix d’interprétation : le jeune Oliver Woollford dans Jam Today, le film charmant, juste et« légèrement autobiographique », du Britannique Simon Ellis. Mention spéciale : Shelly Levy dans Tro, hab og sex, (La prière) très sensuel film de la Danoise Emma Balcazar.


Prix décernés par les autres jurys


Prix du public : Suiker (Sucre) de Jeroen Annokkee, petit bijou d’invention et d’humour venu des Pays-Bas.


Prix Européen France 2 : La huida de Victor Carrey, un délire à l’espagnole très écrit.


Prix de la meilleure direction photo : Le Vivier, de Sylvia Guillet (Paris-Brest productions), huis-clos dramatique et fantastique très convaincant. Mention spéciale : Lel Chamel de Youssef Chebbi.


Prix Beaumarchais : Un homme debout de Foued Mansour (France) où le besoin de communiquer est associé à celui de la rédemption.


Prix du jury presse : Moski (Un vrai mec) film drôle et tendre de la Slovène Mina Bergant. Mention spéciale : Aterfodelsen d’Hugo Lilja.


Prix des passeurs de courts : Skallamann, (Le Chauve) de la Norvégienne Maria Bock, comédie musicale revigorante.


Prix du jury jeune : Sing me to sleep de Magnus Arnesen. Mention spéciale : finale de Balazs Simonyi.


Prix Canal + Cocotte Minute : Sarena Laza, déroutante histoire de Milos Tomic (République tchèque).


Prix du public Cocotte Minute : Maybe… (Peut-être), du créatif Pedro Resende (Portugal).

Partager cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram