14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 13:56

union_europeenne.jpg

Le Comité Nobel norvégien a décidé d'attribuer le prix Nobel de la Paix 2012 à l'Union européenne pour féliciter le projet expérimental et novateur qu’a été la construction européenne. Le comité a justifié ce prix avec ses mots « elle et ses précurseurs, contribuent depuis plus de six décennies à promouvoir la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l'Homme en Europe ».


Le prix Nobel de la paix reconnait ainsi le  travail emmené par des hommes (Monnet, Schuman, Spaak, Spinelli, Adenauer, Veil et tant d’autres) qui ont su créer les germes d’une paix durable entre les peuples.


Pour ma part, j’ai été heureux d’apprendre cette nouvelle vendredi 12 octobre. Ce prix rappelle l’œuvre de l’Union européenne et doit-nous permettre de continuer à avancer pour que ce projet entre dans une deuxième phase plus avancée, celle de l’Europe fédérale.


Ce prix doit être un électrochoc pour rappeler à chaque européen qu’au-delà de la crise européenne, nous pouvons proposer un cap pour relancer l’UE.


Le projet de paix et de solidarité doit être poursuivi pour que l’Union puisse devenir un véritable Etat démocratique. Alors que les tensions entre Etats sont fortes au sein de la zone euro et que certains menacent de quitter l’UE, seul le projet fédéraliste sera capable de redonner espoir aux peuples et de construire la paix européenne du XXIème siècle.


Je n’avais pas encore eu l’occasion d’écrire un billet sur cette nouvelle. Je pense que ce projet formidable en méritait un. Les élections européennes de 2014 vont permettre à chaque citoyen de s’approprier le projet européen pour lui donner un nouvel élan. Le prix Nobel donne l’occasion de débuter le débat. 

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Europe
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram