15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 10:00

soutiens-bayrou-2012.jpg

 

Dans le cadre de la pré-campagne présidentielle,  François Bayrou s’est donné deux objectifs qui  sont le rassemblement le plus large possible et le projet. Celui-ci est en pleine préparation et se focalisera autour de 3 grandes idées : produire, instruire et construire une République exemplaire.

 

Le rassemblement pour une majorité centrale se façonne quant à lui et a été amorcé à l’Université de rentrée du MoDem avec la présence de Bernard Bosson, Pierre Albertini, Anne-Marie Idrac et Dominique Versini.

 

Depuis, Daniel Garrigue, député et ancien porte-parole de Dominique de Villepin, Philippe Folliot, député de l’Alliance Centriste ou encore Jérémie Janot, célèbre joueur de foot, ont annoncé leur soutien ces dernières semaines.

 

Hier, c’est Alain Lambert, ancien ministre du Budget, qui a annoncé son ralliement à la candidature de François Bayrou. Pour justifier son choix, celui-ci n’a pas hésité à affirmer clairement ses positions dans un entretien au journal Ouest-France « Il ne s’agit pas d’un soutien par défaut mais d’un choix d’adhésion », « Lorsqu’on y réfléchit, il est peu d’hommes politiques qui aient vu la gravité de la crise des finances publiques en France et dans la zone euro, comme il l’avait annoncé dès 2007. Et comme je suis très sensible à cette question, j’estime que c’est aujourd’hui le candidat le plus crédible ». Vous pouvez retrouver l’interview d’Alain Lambert en cliquant-ici.


Ces soutiens sont bien sûr à ajouter aux personnalités du MoDem comme Nathalie Griesbeck, Robert Rochefort, Marielle de Sarnez, Abdoulatifou Aly,  Jacqueline Gourault… aux « amis politiques » tels que Jean-François Kahn ou encore Jean Peyrelevade et également aux blogueurs.


François Bayrou connait actuellement une dynamique qui se traduit dans les sondages par une nette augmentation d’opinions favorables. Ainsi, le contexte profite à l’homme qui avait prédit la crise et qui est reconnu par son sérieux et sa cohérence. Le dernier sondage Ipsos note ainsi une popularité qui s’améliore sensiblement pour le deuxième mois consécutif. A 46% de bonnes opinions, François Bayrou gagne quatre points en un mois (huit points depuis septembre) et atteint son plus haut niveau depuis 2009. Il progresse notamment à droite, avec une hausse de quatorze points chez les sympathisants UMP (40% d’avis favorables), mais aussi à gauche (55% chez les proches du PS, +6 points).

 

Dans ce contexte, le rassemblement qui s’initie ne peut qu’être prometteur pour les semaines à venir et va sans aucun doute continuer pour proposer une véritable alternative pour l’avenir des français. 

Partager cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram