14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 12:50

François Bayrou l’affirme aujourd’hui dans la presse, les députés du Mouvement Démocrate ne soutiendront pas la réforme des retraites du gouvernement Fillon et voteront contre. Le président du MoDem nous explique ce matin dans le quotidien « Les Echos » pourquoi il ne soutiendra pas ce projet et quel est sa vision de la réforme.

 

Ainsi, François Bayrou a réaffirmé dans son entretien la position des démocrates qui défendent une retraite par points comme beaucoup de syndicats. De plus, il accuse une nouvelle fois le gouvernement d’avoir réalisé un projet de réforme sans perspective d’avenir car financé que jusqu’à 2018. La concertation n’aura d’ailleurs pas encore été le principal souci du gouvernement qui aura voulu réaliser les choses dans la précipitation plutôt que de manière durable.

 

Il y a d’autres facteurs à travailler

Plus qu’une réforme des retraites, nous avons pu affirmer régulièrement qu’il nous fallait réaliser une réforme en profondeur du travail. Je les affirmais plusieurs fois sur mon blog, il ne sert à rien aujourd’hui de réformer les retraites et d’allonger l’âge de départ alors que de nombreux « séniors » se retrouvent en pré-retraites très tôt. La question du travail et des jeunes est aussi un élément essentiel à régler.

 

Il nous faudra travailler en profondeur pour rétablir un équilibre au sein des entreprises en forçant celle-ci à garder les « seniors » et en l’obligeant à embaucher les plus jeunes pour leur apporter leurs 1e expériences.

 

Enfin, nous avons en France un gros travail de fond à réaliser sur la place de la femme dans l’entreprise car elle doit pouvoir bénéficier des mêmes droits et des mêmes devoirs que les hommes. Elle doit pouvoir obtenir la même confiance que l’entreprise accorde aux hommes.

 

Une réforme ratée, un rendez-vous loupé

La réforme des retraites que Nicolas Sarkozy a voulu montrer comme la principale réforme de son mandat s’annonce déjà comme un échec car elle aura été faite dans la précipitation, sans concertation et sans prendre en compte la réalité à long terme.

 

C’est un débat de société qui aurait du être mis en place pour pouvoir débattre de toutes les questions et pour expliquer aux français l’intérêt et la nécessité d’une réforme juste.

Partager cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram