6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 14:34


ARRAS, Pas-de-Calais - Marielle de Sarnez, numéro deux du MoDem, confirme que le parti présentera des listes autonomes au premier tour des élections régionales de mars prochain.

L'eurodéputée a opposé une fin de non-recevoir à Ségolène Royal, qui a proposé samedi de sceller une alliance dès le premier tour avec le parti centriste dans la région Poitou-Charentes.


A la tribune du congrès du MoDem, à Arras, Marielle de Sarnez s'est cependant gardée de fermer la porte à des alliances ultérieures avec la gauche.


"Même si nous apprécions toujours les signes d'ouverture, je vais vous faire une confidence et vous le savez bien, nous irons aux élections régionales sous nos propres couleurs", a-t-elle déclaré, très applaudie par les militants centristes.

Cette stratégie se justifie "parce que nous somme fiers de ce que nous portons, parce que nous croyons au pluralisme, parce que nous croyons que c'est bien que les Français aient le choix au premier tour des élections", a-t-elle souligné.


"Nous sommes et resterons ouverts au dialogue, ouverts à la construction de rassemblements nouveaux", a-t-elle ajouté.


"Nous pouvons en même temps affirmer ce que nous sommes, le revendiquer, le proposer aux Français, et en même temps être en capacité de dialoguer avec d'autres au-delà des frontières habituelles de la vie politique française", a-t-elle assuré.

L'express.

Pour rappel, en Bretagne, nous irons même plus loin avec des listes autonomes aux deux tours des Elections Régionales. Cliquez ici pour lire l'article.

Partager cet article

commentaires

David Guillerm 07/12/2009 00:04


Effectivement j'ai bien parlé de rassemblement sur mon blog! Un grand rassemblement autours de notre projet. Je suis d'accord avec toi mais je ne suis pas chef de file, donc je ne decide pas.

Par contre, Christian Troadec est un candidat qui donne extrêmement envie mais qui pose problème car il semble être assez incontrôlable et opportuniste (du genre à se casser pour une meilleure
place et une promesse de poste par exemple).

Mais je peux t'assurer Christine que le rassemblement aura lieu et que de nombreuses personnalités de compétences seront sur notre liste. D'après ce que l'on m'a dit, c'est Granville qui a voulu
l'alliance avec Troadec et beaucoup de membres du parti breton n'etait pas pour. Certains nous rejoindront peut être.

Il faut que nous construisions des passerelles vers les personnes qui défendent un projet commun pour la Bretagne.


Christine 06/12/2009 21:46


Pour pouvoir franchir le 2ème tour sans encombre, il est encore temps de s'allier au Parti Breton et à Christian Troadec, en leur offrant des places significatives.
pourquoi pas un duo Christian Troadec-Isabelle Le Bal en tête de liste dans le Finistère ? Isolément, les deux risquent d'être boulés. Ensemble, les deux seront élus.
Idem en Ille-et-Vilaine : Caroline Ollivro et Emille Granville ? Ou Jean Morvan, car il ne faut pas oublier l'alliance écologique indépendante.
Il me semble que c'est sur ton blog, David, que j'avais lu "autonome ne signifie pas isolé".


David Guillerm 06/12/2009 18:41


Je sais très bien tout ceci, c'est pourquoi après la décision du comité executif regional, Bruno Joncour est allé voir Bayrou qui a approuvé sa démarche. De toute manière, même si c'est le bureau
exécutif qui décide, c'est toujours la tête de liste qui a le dernier mot car c'est lui et son équipe qui vont au charbon.

L'autonomie est un pari sur l'avenir. Si nous voulons être crédibles, il faut être prêt à aller jusqu'au bout. C'est un contrat passé avec les electeurs qui apportent leur confiance à une liste qui
reste autonome plutôt qu'à une 5e roue de carrosse.

En Bretagne, nous avons les moyens d'atteindre ces 10%. Cependant, si ce n'est pas le cas, et les conseilleres régionaux sortants sont prêts à le faire, nous resterons à la maison après le
premier tour. C'est ca la politique car nous ne sommes pas d'accord avec le chemin que le PS prend dans la région: métropolisation, exclusion des territoires péripheriques, etc.


Orange pressé 06/12/2009 18:09


La stratégie du 2e tour dépend du national en conformité avec la décision prise par le Conseil national en date du 24 Octobre 2009. J'ajoute qu'avant d'être autonome au 2e tour, il faut tout de
même réussir à faire 10% des votes exprimés au 1er tour, ce qui n'est pas encore dit !


       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram