11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 13:40

7636715766 c-est-pour-le-moment-purement-utopique-jean-louiLes médias raffolent des guerres électorales qui se lisent comme de véritables romans. Le récent « éloignement » de Jean-Louis Borloo vis-à-vis de l’UMP et son discours centriste ravivent justement le débat sur le Centre et sur ces représentants.

 

Un sondage Ifop est paru dimanche 10 avril dans le JDD. Ce sondage vise à définir qui est le meilleur représentant du Centre. Les médias se sont jetés sur cette occasion dans l’espoir de voir émerger un nouveau combat de coqs entre  François Bayrou (MoDem) et Jean-Louis Borloo.

 

Dans ce sondage, on voit en effet qu’ils sont tous les deux au coude-à-coude. A la question "parmi les personnalités suivantes, laquelle selon vous incarne le plus les idées et les valeurs du centre?", 37% des sondés répondent Jean-Louis Borloo et 36% François Bayrou.

 

Ces chiffres méritent pourtant d’aller que l’on s’y intéresse dans le détail, et comme le fait remarquer l’Hérétique dans son article « Bayrou écrase Borloo au centre… », François Bayrou reste le meilleur représentant du Centre parmi les centristes avec 53% des sondés contre 27% pour Borloo. Borloo se retrouve donc devant Bayrou grâce aux sondés de droite qui donnent leur confiance à une personnalité qui fait parti de leur rang depuis 9 ans.

 

Je n’irai pas aussi loin que Marie-Anne Kraft lorsqu’elle dit que ce résultat vient d’une « manipulation des sondages » mais je pense tout de même que le résultat et l’analyse de ses détails posent la question de la pertinence d’un sondage sur l’ensemble de la classe politique plutôt que sur l’électorat centriste seulement.  Le résultat sur la famille centriste nous montre bien que les électeurs qui ont déjà voté au Centre, confortent François Bayrou dans sa position de leader centriste.

 

Ce qui m’étonne le plus dans cette affaire, c’est l’incapacité de la plupart des journalistes et des médias à montrer ces ambiguïtés dans leurs articles. Heureusement, il existe quelques exceptions comme Laurent Joffrin qui cherche un peu plus loin que la première impression. C’est vrai que la situation n’est pas limpide et le coup de com de Borloo est loin d’être clair alors qu’il se considère toujours dans la majorité (UMP-Sarkozy).

 

Je comprends tout à fait François Bayrou lorsqu’il soupçonne Borloo de vouloir essayer de ramener les centristes dans la majorité. Cette situation est bien dommage alors que nous aurions pu, avec la volonté du changement des français, construire quelques choses ensemble en dehors de cette majorité.  Mais soyons réaliste, Borloo a toujours fait le choix de Sarkozy, comme le dit l’Hérétique : « en 2007, où il l'a soutenu au moment où le centre pouvait espérer remporter une victoire historique à la présidentielle, puis par la suite, où il a avalé toutes les mesures sarkozystes, et ce d'autant qu'il était encore près à être son premier ministre il y a quatre mois. A comparer avec les choix de Bayrou. »

 

Il me semble donc clair que Borloo joue un double-jeu et que la campagne des élections présidentielles sera le seul moyen de connaître la sincérité de son engagement. En attendant, François Bayrou reste la personnalité la plus représentative d’un Centre autonome et ouvert.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans France
commenter cet article

commentaires

PNE 11/04/2011 17:45



Bonjour,


Je ne partage pas votre point de vue.
En guise de plantage de décors, noté que j'ai voté F. Bayrou en 2007.
M. Bayrou serait un représentant crédible du Centre s'il ne s'était pas enfermé dans une attitude d'opposition systématique et stérile depuis 2007. L'attitude intelligente aurait été, à l'heure
où le Président Sarkozy, pronait l'ouverture, de monter, comme les gens du Nouveau Centre, du Parti Radical et de la Gauche Moderne, dans le "train du 1er gouvernement Fillon" en gardant son
identité, son indépendance et sa liberté d'expression. Si ces critères n'étaient pas respecter par le Président, alors il aurait été temps, pour M. Bayrou, de sauter descendre du wagon et de
justifier ensuite ses prises de position.
En effet, à part s'opposer systématiquement, quelles ont été les propositions concrètes de M. Bayrou depuis 2007 ?
De ce fait, aujourd'hui il ne peut que représenter les centristes de gauche, ceux qui n'ont pas eu le même courage que les membres du Nouveau Centre, du Parti Radical, de la Gauche Moderne... qui
sont aujourd'hui fiers de trouver en M. Borloo un digne candidat à l'élection présidentielle 2012 !
Salutations.
PNE



David Guillerm 11/04/2011 22:16



Je ne suis pas d'accord, François Bayrou a eu une opposition constructive depuis 2007 et a su dire ce qu'il estimait bon et ce qu'il estimait mauvais. Deux exemples me viennent, le premier est
récent, c'est l'intervention de la France en Lybie que Bayrou a salué. Dans ce cadre, il a d'ailleurs estimé qu'il faudrait une vaste réflexion pour mettre en place une structure pour aider à
l'émergence des démocraties dans le monde.


Le deuxième exemple concerne la réforme des retraites. Bayrou a estimé à l'époque qu'une partie de la réforme était bonne et l'a dit publiquement. Cependant, il a émis des réserves sur d'autres
éléments qu'il estimait non acceptables.


Il s'est également opposé sur des réformes comme le bouclier fiscale alors que la plupart des ralliés à Sarkozy ont voté ces réformes et crient tout haut aujourd'hui qu'elles représentent des
cadeaux et des privilèges.


Peut-être que FB n'a pas rallié Sarkozy dès le départ car il savait très bien ce que serait sa politique car ils se connaissent bien. Je ne vois pas comment Borloo pourrait être un bon candidat
alors qu'il a accepté la politique de Sarkozy depuis 2007 et qu'il a accepté une politique de droite depuis 9 ans. Je ne vois pas comment il peut aujourd'hui proposer un projet différent. Borloo
n'est pas un centriste et s'il veut aujourd'hui se revendiquer du Centre, il devrait faire preuve d'humilité.


Jean-Louis Borloo est une personnalité intéressante mais s'il avait une vrai volonté de construire quelque chose de différent, il devrait nous rejoindre. Il reprend exactement le même discours
que François Bayrou. Je suis pour le rassemblement mais Borloo semble pour sa part décidé à rester dans la majorité et avec Sarkozy. Vous êtes satisfait de la politique de Sarkozy peut-être?



       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram