29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 18:23

CULTURE – Le milieu du spectacle vivant et de la création se mobilise à Paris et en région ce lundi pour dénoncer le désengagement financier de l'Etat. 20minutes.fr détaille leurs principales revendications...


Le projet de loi sur la réforme des collectivités territoriales
, adopté au Sénat le 4 février en première lecture, inquiète les professionnels du spectacle. Selon eux, ce texte qui prévoit d’assembler les régions et les départements en un pôle unique, pourrait «remettre en cause le financement public de la culture». Des départements en difficultés financières, comme la Seine-Saint-Denis, sont déjà tentés de diminuer leur budget culture non obligatoire.

«Les élus nous l’ont déjà dit, la culture sera la variable d’ajustement, dénonce Christophe Jaillet, délégué du syndicat français des artistes-CGT en Rhône-Alpes. Cette réforme sera synonyme d'une réduction des subventions sous prétexte de simplification. Aider une compagnie indépendante n’est pas visible contrairement à la rénovation d'un lycée».

Des budgets en baisse

La révision générale des politiques publiques (RGPP), qui vise à réorganiser les administrations des ministères, dont celui de la Culture, dans un souci d’économies et d’efficacité «réduit, selon les syndicats, la création et la diffusion artistique».

«Quand la Direction régionale des affaires culturelles arrête de subventionner une compagnie, elle ne réattribue plus le budget à une autre. Elle supprime le budget», explique Guillaume Cancade, administrateur du théâtre national populaire à Villeurbanne et membre du Syndeac (syndicat des directeurs de scènes et compagnies subventionnées).

«Conserver l’exception culturelle française»

Le fonctionnement du conseil de la création artistique, installé en février 2009 et présidé par Nicolas Sarkozy, n’a pas séduit le milieu du spectacle. «C’est un ministère de la culture bis. Nous demandons à ce qu’il soit supprimé et que tous les fonds soient redistribués au véritable ministère», souligne Christophe Jaillet.

La CGT-spectacle et le Syndeac, qui ont lancé l’appel à la mobilisation, réclament pour ce faire une loi d’orientation culturelle qui puisse «poser de nouvelles bases» pour le ministère de la Culture et «conserver au mieux l’exception culturelle française».

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans France
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram