16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 09:00

mondial-auto-2012-copie-1.jpg

Le Mondial de lAuto 2012 à Paris a fermé ses portes dimanche dernier, le 14 octobre, après avoir attiré 1,23 million de visiteurs. Le salon aura été l’occasion cette année, de remettre en avant les voitures électriques. Sans pouvoir être considérées comme des voitures écologiques, ces voitures proposent néanmoins une alternative face à la raréfaction  et à l’augmentation des prix du carburant.


La France est pour l’instant, le premier marché de la voiture électrique avec 2630 voitures vendues en 2011 et 3825 pour l’instant en 2012. C’est un chiffre modeste qui affiche pourtant de grandes ambitions. Les marques françaises ont fait le pari du tout électrique et proposent aujourd’hui de nombreux modèles.

marche-voiture-electrique.png

Je vous propose un tour d’horizon des modèles de marques françaises qui sont ou seront prochainement commercialisés :


Bluecar de Bolloré

bluecar.jpg

 

En premier lieu, on retrouve la Bluecar, la voiture du groupe breton Bolloré, dessinée par Pininfarina. Numéro 1 des immatriculations de voitures en 2011, ce modèle doit son succès au service Autolib parisien. Bolloré, dont l’une des usines de batteries se situe à Quimper, croit au potentiel de sa voiture et compte faire entrer son activité en bourse d’ici un an pour apporter les investissements nécessaires à son déploiement.


Renault Z.E.

Renault-Twizy.jpgOn retrouve ensuite la série Renault Z.E. qui regroupe l’ensemble des voitures électriques du groupe français. Le modèle le plus marquant est sans doute la Twizy, modèle microscopique qui a créé une avalanche médiatique lors de sa sortie et qui devient aujourd’hui un support tendance pour de nombreuses entreprises.

 

Dans les modèles plus classiques, Renault propose également un Kangoo utilitaire Z.E., la berline Fluence Z.E. et prochainement la Zoé Z.E. dont Renault promet un lancement marketing équivalent à ses modèles classiques (Clio, Mégane, Twingo…).

 

Groupe PSA

Le groupe Peugeot-Citroën n’affiche pas les mêmes ambitions que Renault dans le tout électrique et s’est contenté pour le moment de développer avec Mitsubishi deux modèles : la Citroen C-zero et la Peugeot Ion. L’entreprise a récemment cassé les prix de ses modèles pour écouler des stocks trop importants. Du coup, ces deux modèles se hissent en 2012 à la 2ème et 3ème au classement des immatriculations avec respectivement 1163 modèles de la Citroën C-Zero et 991 modèles de la Peugeot iOn vendus depuis le début de l’année.


On retrouve également un Berlingo First électrique développé par Venturi chez PSA et des modèles hybrides comme la DS5 hybrid4 et la Peugeot 3008 Hybrid.


mia electric

voiture_mia_electric.jpgCréée en juillet 2010 et portée par Edwin Kohl et le Conseil régional du Poitou-Charentes, mia electric s’appuie sur l’expérience d’un groupe français dans l’automobile de plus de quatre-vingts ans. Son usine est située à Cerizay dans les Deux-Sèvres.


L’entreprise propose pour le moment 3 modèles de voitures électriques :  La mia qui est une petite citadine de 3 places idéale pour se déplacer dans les centres villes ; La mia L, un modèle plus grand avec 4 places et la mia U qui est un petit utilitaire.


Société Lumeneo

voiture_lumeneo_smera.jpgLumeneo est une autre jeune société française créée en 2006. Son but est de concevoir, produire et commercialiser des voitures électriques innovantes. L’entreprise propose pour le moment deux modèles de voitures : la Smera et la Nomea. La Smera est un petit modèle que l’on pourrait rapprocher de la Twizy de Renault. Elle peut transporter deux passagers. La Nomea est un modèle proche du Smart Fortwo en volume mais elle peut accueillir jusque 4 personnes. Le Mondial de l’Auto a été l’occasion pour Lumeneo de présenter une version décapotable appelée Nomea Roadster.

 

Exagon motors

Pour le plaisir des yeux, on pourra également s’attarder sur le modèle sport et électrique de la société Exagon motors, la Furtive-eGT. Cette voiture veut être la première voiture sportive à motorisation électrique haut de gamme. Ce coupé sportif électrique n’a rien à envier aux autres constructeurs comme Aston Martin, Audi, Bentley, BMW, Bugatti, Ferrari… Avec une puissance de 340 chevaux, cette voiture concilie la puissance, la fiabilité et l’autonomie. Elle peut passer du 0 à 100 km en seulement 3,5 secondes pour atteindre une vitesse de pointe de 287 km/h.

voiture_Furtive-eGT.jpg

Les Français mettent le cap sur l’électrique

Les constructeurs automobiles français semblent donc remettre le cap sur les voitures électriques après les avoir délaissé durant quelques années. Les modèles présentés au Mondial de l’Auto ont su attirer les visiteurs. Il reste maintenant aux constructeurs de convaincre les Français et les automobilistes du monde de passer au tout électrique.


La mise en place de flottes électriques par La Poste, DHL, la police, etc. ainsi que les services comme Autolib devraient en tout cas démocratiser cette technologie et peut être l’aider à se faire adopter par le grand public.   

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans France
commenter cet article

commentaires

Benoît 16/10/2012 12:36


Très très bien cette EXAGON ! Pour une fois qu'une voiture "écolo" est jolie...


Les constructeurs gagneraient à offrir des modèles électriques ou hybrides bien dessinés plutôt que de se lancer dans des formes absurdes.


Même Pininfarina, qui a pourtant l'habitude de faire du beau, a plongé dans les abysses du design en proposant la Bluecar (même son nom sonne faux en plus).

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram