22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 09:00

Barack Obama et Mitt Romney

 

Découvrez mon nouveau billet pour le site mediavox.

 

Le dernier débat qui opposera Barack Obama et Mitt Romney dans le cadre des élections présidentielles américaines aura lieu ce soir (durant la nuit sur la base de notre créneau horaire). Cette année, je trouve que les médias ont peu parlé de ces élections en France. Pourtant, les Etats-Unis continuent d’être incontournables sur la scène internationale et un changement de président aurait des conséquences pour l’Union européenne et la France.

 

Avec Barack Obama et Mitt Romney, ce sont deux visions des USA qui s’affrontent. La vision progressiste, moderne et réaliste du démocrate Obama s’oppose frontalement aux réflexes conservateurs et à l’ultralibéralisme de Mitt Romney.

 

Mitt Romney n'est pas crédible

 

Les conservateurs américains, une nouvelle fois aidés par les extrémistes du Tea Party, ont choisi pour ce scrutin un candidat au profil insensé. Ca devient presque une habitude avec les George Bush, Sarah Palin… Je suis atterré d’observer que des militants d’un parti puissent choisir un multimillionnaire déconnecté de la réalité qui a fait fortune en délocalisant en Chine, considère que 47% des électeurs américains sont des assistés ou encore que les hublots d’avion devraient pouvoir s’ouvrir… Bien sûr, il faut ajouter à cette personnalité farfelue toutes les positions idéologiques très conservatrices de son parti : favorable à la peine de mort, opposition à l’avortement, au mariage gay, etc. et on ne s’arrête pas là. L’ultralibéralisme des USA a provoqué une crise financière mondiale sans précédent en 2008 dont nous subissons encore les résidus. Qu’à cela ne tienne, Paul Ryan, le colistier de Mitt Romney, veut libéraliser à nouveau l’ensemble de l’économie pour la laisser s’autoréguler d’elle-même…

 

Je suis d’autant plus effaré lorsque je lis des sondages affirmant que les américains pourraient élire Mitt Romney face à Barack Obama. Les électeurs américains se désintéressent-ils totalement de la politique, au point d’élire un type comme Romney ?

 

Mon choix se porte sur Barack Obama

 

Vous l’aurez compris, si j’étais un électeur américain, je voterais sans nul doute pour Barack Obama, un homme élu en affichant sa volonté de gouverner au centre durant sa campagne de 2008. C’est vrai qu’avec une croissance faible et un taux de chômage supérieur à 8% de la population active, le président sortant n’a pas su relancer les Etats-Unis comme il le voulait mais il a apporté un souffle nouveau après les deux mandats de George Bush. Sa première campagne aura créé un véritable engouement et aura placé la barre trop haut, son mandat ne pouvait que décevoir même s’il aura marqué un renouveau et des changements.

 

Son bilan est honnête. Son équipe a réformé partiellement le système de santé américain, a réalisé un plan de relance de l'activité qui a évité une vraie dépression du pays, a sauvé l’industrie automobile… sur la scène internationale, le premier président noir des Etats-Unis a aussi crée un nouveau dialogue avec ses partenaires et redorer l’image de son pays dans le monde. Le premier mandat de Barack Obama légitime sa réélection.

 

La campagne américaine va continuer jusqu’au mardi 6 novembre, jour des élections. J’espère que d’ici-là, les électeurs ouvriront les yeux et creuseront l’écart entre Barack Obama et son rival que j’estime néfaste pour son pays et le monde, Mitt Romney.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Monde
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram