12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 09:30

egypte_kheops.JPG

 

On se rappelle encore de l’idée de génie du musée du Louvre qui nous avait offert en 2008, une visite gratuite et en 3D de ses couloirs sur son site Internet. C’est un tout autre monument qui est aujourd’hui mis à l’honneur par les ingénieurs de Dassault Systèmes, société française, pour le musée de Boston et l'université américaine de Harvard.


Tous les adeptes de l’Egypte antique vont pouvoir se régaler tranquillement depuis leur salon d’une reconstitution virtuelle et interactive du célèbre site archéologique. C'est une bonne occasion de faire découvrir facilement et gratuitement une culture. Les professeurs pourraient utiliser ce type de projet durant les cours pour ajouter des supports visuels à leur propos.

 

On apprend ainsi que ce projet a pour vocation de rassembler l’ensemble des connaissances scientifiques sur la nécropole de Gizeh. La base de travail de ce projet a d’ailleurs été réalisée sur la collection de George Reisner, un important égyptologue, dont les documents sont conservés au musée de Boston.


L'objectif du dispositif mis au point par Dassault Systèmes, qui intègre différents niveaux de lecture, est double : à la fois éducatif et scientifique. Car s'il offre un moyen de rendre le site accessible au plus grand nombre sans accélérer sa dégradation, il permet aussi de confronter, en live, les différentes hypothèses formulées par les égyptologues et de faire, peut-être, de nouvelles découvertes. Toutefois, à ce jour, seul 10 % du site a pu être reconstitué. La tâche restant à accomplir demeure... pharaonique !


Je vous invite en tout cas à découvrir les premiers rendus de ce projet sur le site consacré à celui-ci.Je vous ajoute également une vidéo de présentation :

 

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans culture
commenter cet article

commentaires

natacha 13/05/2013 09:53

lo l

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram