7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 10:00

Après un long weekend reposant, je me suis fait une réflexion à la lecture de certains blogs ou médias. On entend prôner la disparition du MoDem, le rassemblement des centristes dans un parti « indépendant » ou encore que notre mouvement va succomber à son échec aux régionales.

Pourtant, je suis persuadé que le MoDem ne doit pas disparaître et ne va pas disparaître. Le MoDem est le mouvement héritier du Centre en France et c’est ce mouvement qui a entamé l’autonomie pour devenir un grand rassemblement au-delà de l’UMP et du PS. On peut ne pas être d'accord avec F.Bayrou et être au MoDem. C'est les idées du Centre et les idées démocrates que notre mouvement défend. Le MoDem n'est pas Bayrou est c'est ceci qu'il est temps de faire comprendre. Un mouvement est fait de pluralité.

Notre échec aux régionales traduit une volonté de respect de la démocratie interne de notre mouvement et de recentrage face à ce que certains auraient pris pour un flirte de Bayrou au PS et je crois que le message est passé. Le MoDem va retourner à ses fondamentaux. Nous devons réussir à faire passer dans les médias nos messages de fond afin d’être constructif et éviter de laisser ce qui partent faire parler d’eux.

Jour après jour nous observons que la politique française se construit autour de cette idée de rassemblement par-delà les clivages : hier Europe-Ecologie, aujourd’hui Dominique de Villepin et demain ces centristes ayant rejoints Sarkozy en 2007 et déçus par sa politique.

Ces personnalités et ces mouvements reprennent exactement le discours que François Bayrou tient depuis 2002, discours sur lequel est né le MoDem et discours qui construit notre avenir car si nous voulons que la politique change, il faudra être capable de casser les structures existantes pour remodeler la vie politique autour des enjeux et positions défendus actuellement.

Je crois que ce rassemblement pourrait vraiment émerger aujourd’hui et que le MoDem a son rôle à jouer dans cette métamorphose de la politique française. Pourtant, tout ceci ne pourra arriver qu’à une seule condition, que le rassemblement pour résoudre les problèmes des français par-delà des clivages traditionnels et dépassés prime sur une guerre d’égos qui pourrit la vie politique.

L’élection présidentielle a ce défaut qui transforme les hommes politiques en véritables machines qui ne voient plus qu’un objectif. Si nous voulons réellement construire le changement, il faudra accepter que chacun range son égo dans son sac et tende la main à son proche. Il y a énormément de personnalités politiques qui font le même constat alors qu’attendent-ils pour se réunir ?

Nous ne pouvons pas accepter que des politiques destructrices soient appliquées en France alors que nos personnalités politiques passent leur temps à se battre pour récupérer des places. C’est ceci qui bousille la politique française et que les français ne veulent plus voir ! Il est temps que soit dénoncé haut et fort les conséquences des politiques mises en place actuellement, de la gouvernance sarkozyste et des faits du prince.

Il faut que le MoDem retourne quand à lui à ces fondamentaux, parlent des problèmes des français, proposent des solutions et qu’enfin, nous relancions la dynamique pour le rassemblement des force qui veulent travailler pour les français.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Mouvement Démocrate
commenter cet article

commentaires

Claudio Pirrone 07/04/2010 13:22



Bien jolie la nouvelle bannière



David Guillerm 07/04/2010 22:51



Hé hé merci, je crois que je vais changer à chaque saison ^^



       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram