16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 19:15

modem-logo.gif
Voilà, le premier tour des Régionales est passé et nous n’aurons pas réussi, face à une campagne nationalisée, à faire valoir notre projet pour les régions de France et pour la Bretagne (sauf en Aquitaine où Jean Lassalle avec sa personnalité rayonnant au-delà de François Bayrou reste toujours dans la course). Nous aurons plusieurs leçons à tirer de ce scrutin.

Tout d’abord, je tiens à écrire ici que rien n’est fini. Ce n’est pas parce que notre message n’est pas passé que notre discours, nos valeurs et notre projet de société sont finis. Nous sommes réunis pour défendre ces valeurs et ces idées et je suis pour ma part plus motivé que jamais à continuer ce défi.

Nous devrons tirer les leçons de ce scrutin et modifier certaines choses mais ne nous décourageons pas et continuons. Le MoDem n’est pas « à la mode » en ce moment et Europe-Ecologie profite d’une vague porteuse mais ne nous trompons pas, ces effets de mode passent et c’est dans la durée que nous devrons travailler.

Un scrutin pas à la hauteur des enjeux

Je suis déçu que ce scrutin ait été réduis à un vote sanction vis-à-vis de Nicolas Sarkozy et que les citoyens n’aient pas su s’emparer du scrutin régional en tant que scrutin propre et d’avenir pour l’aménagement de notre territoire.

Une abstention alarmante

Déçu également par l’abstention de ce scrutin qui, avec plus de 50% des citoyens, montrent une déconnexion totale de la classe politique avec les réalités. Il y a plusieurs raisons qui ont poussé les français à s’abstenir, on en oubliera toujours mais dans le tas, nous pouvons noter : un manque de pédagogie pour ce scrutin, un travail lamentable des médias qui ont réduis leurs pages sur le sujet à des polémiques minables, des politiques qui ont fait des campagnes de caniveau et tout simplement un raz le bol des promesses qui n’amènent à rien.

La responsabilité est collective : les médias ne font plus un travail de fond, Nicolas Sarkozy et l’UMP tiennent un double discours déconnecté de leur acte, Martine Aubry et le PS ont réduis cette campagne au « non  à Sarkozy » en mélangeant le scrutin régional et les enjeux nationaux et cela sans compter la pléthore de politiques qui sont obnubilés par la Présidentielle.

Lorsqu’un politique dira merde…

Les médias et les politiques ne parlent que de la Présidentielle. Les médias reviennent systématiquement à cette question pourtant je suis persuadé que lorsqu’un politique sera capable de dire « merde, on s’en fout de la présidentielle, il y a encore 2 ans avant celle-ci et il y a des gens qui perdent leur boulot, il faut arrêter ce débat stérile et sans intérêt » les citoyens se mettront à nouveau à s’intéresser à la politique. En attendant, nous observons consterner une guerre de petits chefs ridicules.

La seule leçon que Bayrou devrait tirer de la situation c’est son départ de la présidence du MoDem

Si nous voulons que le MoDem redémarre, il n’y aura pas dix milles solutions, il faudra un déclic. Or dans la situation actuelle le seul déclic envisageable et qu’un nouveau président soit élu fin 2010 lors des élections internes à la Tête du Mouvement Démocrate.

Il existe plusieurs raisons à cela. F.Bayrou s’est usé à la tâche pendant 3 ans et s’est construit une image très négative. C’est grâce à lui et à sa campagne en 2007 que le MoDem a vu le jour, c’est pourtant à cause de lui que nous nous sommes enfoncés étape après étape. Nous avons également le problème aujourd’hui de paraitre dans les médias comme la « secte » de François Bayrou avec aucunes autres personnalités importantes, ce qui est totalement faux. Mais l'image est compréhensible lorsque l'on voit à quel point il a fait du vide autour de lui.

Le départ de Bayrou permettrait au MoDem de redémarrer et de se concentrer sur autre chose que la présidentielle dont les militants n’ont pour beaucoup rien à cirer. Ca permettrait au MoDem de clarifier une position qui doit redevenir centrale et de mettre en avant une multitude de personnalités aujourd’hui cachées par une hyperpersonnalisation de notre mouvement.

Pour Bayrou, cela permettrait également de se faire oublier un certain temps car l’image d’un homme passé de mode et usé est peut flatteuse. Il pourrait ainsi revenir sous un meilleur profil. Et pendant cette pause, il pourrait consacrer son temps à aller à la rencontre des grands de ce monde et à rencontrer les citoyens français.

Prêt à redémarrer

Le MoDem est donc prêt à redémarrer car nous savons tous aujourd’hui ce qui ne marche pas. Il faudra accepter cette réalité et prendre en conséquence les bonnes mesures sans essayer d’étouffer un débat nécessaire à notre bon fonctionnement. Si nous sommes là aujourd’hui c’est que les bonnes questions n’ont pas pu être posées ce qui a engendré le départ de nombreux militants et peut être le prochain de Corinne Lepage.

Il nous faut aller vite si nous voulons être capables demain de rassembler à nouveau toutes nos compétences pour pouvoir proposer une équipe unie aux français.

Face à une droite sarkozyste et une gauche plurielle qui refuse de changer un schéma dépassé (Europe-Ecologie avec), nous observerons très vite que nous avons la capacité et le devoir de construire cette troisième voie centrale pour que la France puisse se relever et relever les défis du XXIe siècle.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans France
commenter cet article

commentaires

jy penven 17/03/2010 18:19


D'accord, le message est clair et Je renouvelle mon invitation pour une discussion à propos du parcours réalisé sur Quimper


David Guillerm 18/03/2010 10:24


pas de pb, envois moi un mail! ;-)


JY Penven 17/03/2010 13:57


Est-ce le vice-président des jeunes Modem Bretagne qui demande la démission de François Bayrou parce qu'il a échoué pour ces régionales ?


David Guillerm 17/03/2010 16:44


Je ne demande pas sa démission, je demande qu'il ne se représente pas à la Tête du MoDem en 2010.

Et pour ta gouverne, j'ai formulé des critiques sur la gestion de François Bayrou et de son entourage depuis bien longtemps avant les régionales.


Serge92 17/03/2010 00:43


@Saratoga

Vous m'affublez du terme de "grognard"  et par certains aspects, je suppose qu'on peut le dire car je pense effectivement être quelqun d'assez loyal/fidele et je n'ai pas pour habitude de
lacher les gens ou les idées que j'apprecie au moindre coup de vent...

Je ne suis pas dans la négation de quoi que ce soit... Après, je dois reconnaitre que l'opinion des gens qui ont eu le courage de rester et de continuer à faire vivre le mouvement compte
incomparablement plus pour moi que l'avis de gens qui ont quitté le navire après même pas deux ans d'existence du MoDem (Comme si un projet aussi ambitieux que celui du modem pouvait se concrétiser
d'un claquement de doigt... Si c'etait si facile, il y a longtemps que ça aurait été fait...) 

C'est facile d'être présent quand tout va bien.... C'est tout autre chose de l'être dans l'adversité...

Maintenant si ca vous plait de jouer au Che Guevarra d'operette, grand bien vous fasse, chacun ses passe temps, mais si je peux vous faire une suggestion: Quand on prétend vouloir rassembler
et entrainer une foule de personnes derrière soi pour lancer une "révolution", il faut faire en sorte d'inspirer confiance...
Or dans votre cas, c est pour l'instant difficile... On ne sait pas qui vous êtes, d'où vous venez, quel a été votre parcours, vos réalisations, bref on ne sait rien de vous ( j'ai bien cherché sur
votre site "revolutionnaire" qui semble très récent mais pas le début d'un élement sur qui se cache derrière. Concernant le groupe facebook, là aussi pas grand chose à se mettre sous la
dent)...


Alors "camarade", avant de pretendre jouer les premiers rôles, commence déjà par assumer à visage découvert tes idées car le trip vengeur masqué ( zorro, superman ou chevalier orange...) c'est un
peu has been de nos jours...

Salutations démocrates tout de même


Sébastien 16/03/2010 23:58


Le MoDem a effectivement montré de gros dysfonctionnements sur cette campagne. Notre organisation est à revoir et c'est dommage que ce soit elle qui handicape nos candidats au lieu de les
servir!
Je ne pense pas que François Bayrou soit à montrer du doigt, il est encore le seul (et malheureusement le seul) à pouvoir rendre audible notre discours, nos valeurs. La proposition d'une
co-presidence est a creuser; il y a aussi peut-etre d'autres solutions à étudier mais nous devons en démocrate savoir tirer les conséquences des déconvenus que nous connaissons actuellement.
Nous devons travailler sur l'animation de notre action militante et mettre en place un parti qui soit une veritable machine de guerre au profit de cette action militante.


David Guillerm 17/03/2010 00:10



Il faudra tirer les conséquences c'est clair mais il faudra l'imposer cette fois car après les euroopéennes, les conséquences n'ont pas été tirées. Et vu où nous en sommes, il faudra de toute
manière trouver un moyen de lancer un déclic aux français.



Christine 16/03/2010 22:51


David,
Je pense comme Mirabelle, je crois plus à Bayrou qu'au MoDem.
Mais d'abord et surtout, je voudrais te féliciter personnellement pour l'énergie et l'intelligence que tu as prodiguées pendant cette campagne malgré le temps que te prennent tes études. Un beau
travail, vraiment. Et pourtant tu as dû te sentir bien seul. Où étaient-ils ces militants MoDem qui vont ressortir du bois maintenant pour donner leurs conseils et réécrire des chartes internes à
n'en plus finir ? lls n'ont pas beaucoup mouillé la chemise.
Bayrou, Joncour, Le Bal sont des personnes de caractère et de conviction. Ils ont eu le courage de mener le combat alors même qu'ils le savaient perdu. Mais c'est en attendant la victoire. Relis le
discours de lancement de campagne de Joncour.
Toi-même tu l'écris dans ton 2ème § : rien n'est fini, nos valeurs restent les mêmes et elles méritent toujours d'être défendues.
Par des gens capables de les défendre, capables de se battre avec droiture et courage, à temps et à contre-temps et non par des opportunistes de tout poil, qui se cachent quand il faut donner de sa
personne ou de son argent, et qui reviennent ensuite donner des conseils à la "je vous l'avais bien dit".  Encore aurait-il fallu qu'ils montrent la force de leur engagement !
Tu as gagné tes galons lors de cette campagne, et d'une façon que je trouve admirable dans ce contexte !
Garde ton panache et ne t'acoquine pas avec des pleutres.


David Guillerm 16/03/2010 23:14


Je reste persuadé que Bayrou a la meilleur analyse de la situation et de la société, pourtant, il est clair que ce n'est pas un manageur et qu'il n'a pas assuré de ce coté. Il aurait fallu qu'il
s'entoure d'une véritable équipe, il ne l'a pas fait.

Si nous voulons que le MoDem et ses idées perdurent, nous devrons accepter l'idée que Bayrou fasse une pause, se fasse un peu oublier et peut être revienne en forme mais actuellement d'après les
échos du terrain, il est clair qu'il n'a aucune chance...

Merci pour tes encouragements Christine. nous ne devrons pas nous faire écraser par des militants qui n'ont pas fait campagne et qui voudraient donner des leçons aujourd'hui avec des "on l'avait
dit". Le combat pour nos idées continu et je suis heureux que tu gardes tes convictions dans ce sens.

Merci encore pour ton soutien.


Michael Saratoga 16/03/2010 22:39


J'avoue que je me suis un peu emporté, mais le fond de la pensée est bien là.

J'ai voulu être à la hauteur du titre de l'article de David, voila tout

Cher Serge92, l'un des derniers grognards de la blogosphère avec l'heretique et Imothep, quand j'emploi le NOUS je parle de toute cette nébuleuse anonyme de plus de 50 000 adhérents qui sont partis
du Modem.

Je ne me l'approprie aucunement, mais j'exprime simplement mon avis partagé par tant d'autres, mais cela vous allez bien évidemment nier qu'il puisse exister une telle "majorité" silencieuse.

Car à vrai dire tout a été fait par le siège pour qu'il n'y est jamais de NOUS, pour que nous restions dans l'ignorance des uns et des autres afin d'éviter de voir émerger tout courant d'idées et
de pluralisme.

Quand je parle de vrais démocrates, je parle de ceux qui ne souhaitent que l'application de la Démocratie au Mouvement Démocrate. Rien de plus.

C'est vous qui employez le terme de faux. Vous vous sentez visé ?

Bayrou a démontré qu'il n'aimait pas la Démocratie qui pouvait se réveler un danger pour son ambition débordante. Ce n'est pas ma faute si il n'en veut pas et si il pratique constamment ce qu'il
dénonce chez les autres, en particuliers chez Sarkozy. C'est l'hopital qui se fout de la charité.

Je connais également le parcours de Bayrou voyez vous, et il a prouvé en effet sa trempe et ses valeurs. De ce constat, je suis donc un opposant à Bayrou.

Cela vous gêne t'il qu'il puisse y avoir des opposants à Bayrou en interne ? Et vous vous dites démocrates ? lol

Vous voyez c'est tellement facile les insinuations. O Démocratie qu'est qu'on entend pas dire comme conneries en ton nom...


@ David, pourquoi cette retenue dans vos commentaires par rapport à votre article ?

Je ne parle pas non plus de virer Bayrou à coup de pied aux fesses. Je souhaite que tout cela se fasse dans l'appaisement, avec dignité et dans le respect des règles.






David Guillerm 16/03/2010 23:08


De la retenue car il faut savoir être posé dans un debat! Ensuite, l'analyse concernant Bayrou et la démocratie est juste car il faut être capable de faire des choix clairs:
-soit on ne fait pas de démocratie pour tel ou tel désignation et on le dit.
-soit on fait une vraie démocratie avec les différents candidats.
mais on ne peut pas faire un bric à brac des deux dans une sorte de consultation factice.

Si Bayrou se retrouve en mauvaise position à la suite des régionales, il en portera une grande responsabilité ainsi que son entourage. Il faudra débattre et être capable de tout mettre sur la table
si nous ne voulons pas que le modem crève.


Olivier92 16/03/2010 22:22


Il pourrait être interessant votre débat, mais entre les 2 tours des régionales, il me semble prématuré. Je vous suggère d'écouter Corrine Lepage qui appelle à un engagement auprès du PS et
d'Europe Ecologie au second tour. Certe, en Bretagne il vous faudra choisir ... ;-)



David Guillerm 16/03/2010 22:26


J'ai tendance à vouloir aller vite ;-)

Oui, c'est écouté mais je crois qu'Europe Ecologie a manqué de courage en s'alliant avec le PS et la gauche plurielle. Ce va leur jouer en leur défaveur à l'avenir car ce n'est pas ainsi que nous
construirons une 3e voie, ils restent dans les anciens schémas.

En Bretagne, la situation est différente ^^


Serge92 16/03/2010 21:40


@Mirabelle

Si les centristes perdus sont ceux qui s'allient systematiquement à la droite, je crois qu'il vaut mieux éviter.. Nous sommes démocrates et pas "centre droit" ou "centre gauche"...

Si ces centristes perdus s'engagent à ne pas privilégier tel ou tel camp, pourquoi pas mais il me semble que ce n'est pas leur état d'esprit...


David Guillerm 16/03/2010 21:42


Si nous voulons construire un mouvement central, il faudra oublier l'UMP sarko et la gauche du PS


Michael Saratoga 16/03/2010 21:35


Bayrou faire un mea culpa ? Autant attendre que les martiens viennent nous  envahir. Je crois que le mépris qu'il a su témoigner, lui et ses accolytes, aux adhérents au cours de ces 3 ans
parlent pleinement à eux seuls.

Pour avoir la Démocratie au Mouvement Démocrate, il faut se débarasser de Bayrou Sarnez et leurs copains. Il n'y a pas d'autre alternative.







David Guillerm 16/03/2010 21:39



Je ne parle pas non plus de virer! Nous ne sommes pas extrêmistes, nous sommes démocrates.



Serge92 16/03/2010 21:35


@Saratoga

Si je regarde simplement la tournure de votre commentaire, je ne peux pas adhérer à votre propos...

Vous dites "Nous sommes majoritaires"...
C'est qui "nous " ? vous avez consulté qui pour faire une telle affirmation ?
et vous vous dites démocrate ?

La deuxième chose qui me choque c'est l'arrogance de votre message... Vous voulez donc organiser un "grand" rassemblement en idf auquel vous inviteriez les "vrais" démocrates (c'est quoi pour
vous un "faux" démocrate ? quelqun qui ne pense pas comme vous ?)

J'en ai un peu assez de ces gens qui se prennent pour des messies et prétendent jouer les grands libérateurs... On en a déjà eu un certain nombre qui nous ont bien pourri le mouvement donc ça
suffit !

Quant à vos propos contre François Bayrou, ne revez pas.... A titre personnel je le defendrai jusqu au bout car lui au moins je connais son parcours, je connais son engagement et il a prouvé sa
trempe et sa valeur alors que vous, vous êtes un parfait inconnu au discours quelque peu agressif...


David Guillerm 16/03/2010 21:37


Message agressif c'est sur... mais on ne peut nier qu'il resulte aussi d'un debat qui n'a pas pu se faire en interne.

Je ne veux pas être extrême pour ma part, je dis juste ce que j'estime bon pour notre mouvement si nous voulons avancer.


       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram